L'avenir des véhicules de collection en question !

L'avenir des véhicules de collection en question !

FFVE propose de nouvelles régles

A lire aussi

publié le 5 octobre

La FFVE a décidé de plancher sur les orientations qui permettront aux collectionneurs de continuer à faire rouler leurs véhicules d'hier sur les routes de demain, tout en maitrisant leur impact sur les nouvelles règles environnementales. 

L'avenir des véhicules de collection se joue dès à présent dans les cabinets ministériels. Les politiques environnementales successives, adossées à des directives européennes toujours plus restrictives, sortent progressivement des villes les véhicules les plus polluants. Pour l'heure, les véhicules de collection échappent à ces mesures. Mais la progression rapide des demandes de cartes grises de collection, notamment pour des véhicules diesel, pourrait changer la donne. 

Changements majeurs des règles « Entre la création des ZCR (Zones de Circulation Restreinte) dans les villes, le durcissement annoncé des contrôles techniques à partir de l'année prochaine, le risque lié au passage au tout électrique qui pourrait entraîner la disparition des carburants convenant à nos véhicules, ou encore la future cohabitation avec les véhicules autonomes, il est évident que nos véhicules vont faire face à des changements majeurs. Si nous voulons conserver le droit de rouler, nous devons absolument proposer des idées responsables aux pouvoirs publics, afin de peser dans le débat », estime Alain Guillaume, Président de la FFVE. 

Soucieuse d'anticiper celle-ci, la FFVE lance donc une consultation auprès des collectionneurs pour finaliser des propositions comme de porter de 30 à 40 ans la période permettant d'obtenir une carte grise de collection, refuser purement et simplement les véhicules diesel... de nombreuses pistes de travail existent. 

Élaborer des proposition pour février 2018 Une commission a été spécifiquement créée à cet effet. Elle se réunira pour la première fois ce jeudi 14 septembre et élaborera un questionnaire comprenant une douzaine d'items. « Ces questions seront les plus fermées possibles, pour que nous obtenions des réponses très précises », ajoute Alain Guillaume. 

Le questionnaire s'adresse à tous les collectionneurs, il sera disponible sur le site internet de la FFVE début novembre, ainsi que sur le stand de la FFVE à l'occasion du salon Epoqu'Auto (10-11-12 novembre à Lyon). La Fédération souhaite obtenir des retours avant la fin de l'année, pour être en mesure de présenter les résultats le 7 février 2018, lors de la Journée Presse du salon Rétromobile, puis à l'Assemblée Générale de la FFVE trois jours plus tard. 

 
0 commentaire - L'avenir des véhicules de collection en question !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]