Emflux Motors Model 1 : la sportive électrique venue d'Inde

Chargement en cours
 Emflux Motors Model 1 2017 : la sportive électrique d\

Emflux Motors Model 1 2017 : la sportive électrique d'Inde

1/3
© motoservices.com
A lire aussi

publié le 28 avril

Design futuriste, fourche inversée et freinage haut de gamme, 0 à 100 km/h franchi en moins de 3,5 secondes, la moto électrique Emflux Model 1 annonce le meilleur, pour une sportive qui sera vendue moins de 8 000 €. Les Indiens frappent fort !

Varun Mittal et Ankit Kharty ne vous disent certainement rien. Comme Emflux Motors d'ailleurs, la start up implantée à Bangalore qu'ils ont fondée. Et pourtant, ces deux génies indiens de la robotique et de l'électronique viennent de mettre au point une moto électrique qui vaut le détour. Pas pour son appellation : Model 1 n'est en effet pas vraiment ce qu'ils ont trouvé de plus aguicheur. En revanche, que se soit au niveau du look ou des technologies embarquées par cette sportive high-tech sans émission, équivalente à une moyenne cylindrée à moteur thermique, la moto Emflux est étonnante. 

Première moto sportive électrique indienne... d'abord pour les Indiens ! Destinées au marché local, les 200 premières unités de la moto Emflux seront commercialisées dès octobre 2018. À un tarif inférieur à 8000 € ! Peu cher vu d'Europe ou des Etat-Unis ! Mais quand même assez coûteux en Inde, où la plupart des motos thermiques se négocient à un tarif cinq fois moindre. Passé cette première phase de développement local, Emflux Motors prévoit par la suite de se lancer sur les marchés américains et européens avec ce Model 1 qui tire son originalité de son groupe propulseur maison.

Compact, capable de développer une puissance de 67 chevaux (50 kW), il permettrait de s'affranchir du 0 à 60 km/h en 2 secondes et du 0 à 100 km/h en moins de 3,5 secondes. Sa vitesse maximale serait limitée à 170 km/h et grâce à sa batterie lithium-ion, son autonomie devrait atteindre les 200 km. Grâce à son super chargeur intégré de 6,5 kW, la Model 1 récupérerait 80 % de charge en 36 min, sur une borne de rechargement rapide, comme celles qu'emploient les Tesla. Technologie high-tech donc, que l'on retrouve au niveau de l'instrumentation connectée.

Pour le reste, la partie cycle devrait tenir la route, grâce à ses suspensions de belle facture reposant sur une fourche inversée et un mono-amortisseur longitudinal. Le freinage confié à des étriers radiaux pinçant des gros disques apparaît tout aussi sérieux. Et quel monobras oscillant ! Dommage seulement que l'arrière soit si relevé. Car avec des commandes des plus basses au guidon, il n'est pas certain que l'Emflux soit vraiment plaisante à rouler !

 
0 commentaire - Emflux Motors Model 1 : la sportive électrique venue d'Inde
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]