Honda CB 1100 RS Euro4
Essai
18 novembre 2017
Triumph Street Triple 765 S
Essai
11 novembre 2017
MagPower Bombers
Essai
04 novembre 2017
KTM Duke 390 2017 Euro 4
Essai
28 octobre 2017
Ducati Monster 797
Essai
21 octobre 2017
Bmw K 1600 GT 2017
Essai
30 septembre 2017
NIU N1S Civic
Essai
23 septembre 2017
Benelli TRK 502
Essai
16 septembre 2017
Bullit Hero
Essai
09 septembre 2017
Harley-Davidson Street Rod 750
Essai
02 septembre 2017

Yamaha MT-09 Tracer

Yamaha MT-09 Tracer

Les photos de l'essai

publié le 11 avril

Yamaha surfe sur le succès et agrandit encore la famille MT. La MT-09 se voit déclinée en Tracer. Une version "haute sur patte" qui ne renie en rien les gènes du Master of Torque. Direction le sud de l'Espagne pour un essai sur les petites routes autour d'Antequera.

On est gentiment en train d'assister à un phénomène qui s'est déjà produit dans l'automobile. Pratiquement chaque lancement de nouveau modèle est l'occasion pour les constructeurs d'initier une nouvelle catégorie de moto. La Yamaha MT-09 Tracer en est un excellent exemple. Suite à cet essai, bravo à celui ou celle qui osera la classer de façon claire et définitive. La Tracer pourrait être le fruit des amours défendus entre un roadster et un trail routier. Plus touring qu'un roadster, plus sportif qu'un trail, c'est en quelque sorte l'Audi RSQ3 de la moto.

Inclassable

De prime abord, la silhouette est celle d'un Trail. Mais dès lors que l'on s'approche de la MT-09 Tracer, les Dunlop Sportmax D222 la trahissent. La Tracer ne posera ses enveloppes que sur de l'asphalte. Une prédisposition confirmée par les jantes de 17 pouces à l'arrière comme à l'avant. Les même que l'on trouve sur la MT-09. Finalement peu de choses différent d'avec le roadster : 85 mm de plus en longueur à 2160 mm, 30 mm d'empattement en plus à 1410 mm. Le cadre en alu coulé type diamant est rigoureusement identique, ainsi que le moteur. C'est bien l'envoutant 3 cylindres en ligne d'inspiration Crossplane qui anime la bête. Même les valeurs de puissance et de couple sont là : 106 ch à 10.000 tr/mn et 83 Nm à 8000 tr/mn. Les plus attentifs l'auront remarqué, le couple arrive un poil plus tôt que sur le roadster, 500 tr/mn pour être précis. Pas de quoi changer radicalement son comportement. Explosif.

Un roadster haut sur patte ?

Pour mieux coller avec sa philosophie plus trail, elle adopte une tête de fourche équipée de jolis phares full LED qui impressionnent. Sa hauteur de selle augmentent. Réglable sur deux positions, elle peut passer de 860 mm à 845 mm. Les plus petits pourront opter pour un kit de surbaissement qui la fait passer à 815 mm grâce à une selle basse et un modification du combiné arrière. Les selles de la Tracer sont aussi plus larges et plus longues que sur le roadster. Le passager profitera de 55 de selle en plus. En revanche, le pilote devra composer avec une selle plus épaisse et plus large à l'entrejambe. Résultat : la position de conduite évolue. Le buste est plus droit, les bras écarté par un guidon nettement plus large. On est naturellement plus près du réservoir. Pour éviter aux cervicales de souffrir, la bulle étroite mais facilement réglable en hauteur à l'arrêt remplit parfaitement son office. On sent très peu la pression de l'air sur le haut du casque. Quant aux très design tête de fourche et les pare-mains, ils canalisent l'air le long du corps.  

Un trail sportif ?

Le trois cylindres d'à peine 845 cm3 déjà rencontré sur le Roadster surprend toujours par sa fougue. La vivacité du moteur n'a d'égal que le mordant du freinage. La fourche plonge assez peu. Et si un léger désaccord peut se faire sentir entre les suspensions lorsque l'on passe assez fort dans des compressions en virage, on ressent un vrai plaisir au guidon. Le 3 cylindres donne l'impression de ne jamais s'essouffler. Il ne souffre pratiquement d'aucun creux et rugit jusqu'au rupteur à 10.000 tr/mn à une vitesse incroyable. En plus d'être rageur, ce bloc est d'une souplesse rare, y compris sur le 6ème rapport. Dommage d'avoir à composer avec un Ride by Wire revu mais encore un peu brutal ! Pour faciliter la vie des moins aguerris, Yamaha propose de série 3 modes cartographiques et un contrôle de traction déconnectables.

Un sans faute ou presque

Malheureusement tout n'est pas rose. Si la Tracer propose de série une béquille centrale, la latérale est difficile a déployer. Le tableau de bord LCD distille un grand nombre d'informations très utile (vitesse, compte-tours barregraphe, rapport engagé, trips, consommation moyenne, autonomie, température extérieure, température du liquide de refroidissement...) mais la navigation dans les menus est un peu laborieuse. Les différences sont nettes entre les modes de cartographies Standard, A (sportif) et B (pluie), c'est un vrai plus en terme de sécurité. Dommage de ne pas pouvoir le changer sans avoir à relâcher les gaz. Quant à la consommation, lors de cet essai, plutôt raisonnable, la jauge s'est mise à clignoter à 235 kilomètres, d'autres font plus sobre.

Best seller en perspective

Ce que l'on retiendra de ces kilomètres au guidon de la Yamaha MT-09 Tracer c'est que ce style plus touring sportif va bien à la MT-09.  La magie du trois cylindres opère toujours avec autant de force malgré la philosophie plus polyvalente de la Tracer. Yamaha vient peut-être de réaliser un coup de maitre : Attirer dans son giron des motards amateurs de sportive qui veulent un peu plus de confort et de polyvalence sans dire totalement adieu à la performance pour un prix raisonnable sous les 10 000€.

Avis de la rédaction sur Yamaha MT-09 Tracer
17.6/20
On retiendra que la MT-09 Tracer a poursuivi la révolution Master of Torque engagée par Yamaha avec brio. Non seulement, ce style plus touring sportif va bien à la MT-09 mais surtout la magie de trois cylindres opère toujours avec autant de fougue malgré la philosophie plus polyvalente de la Tracer. En bref, Yamaha vient peut-être de réaliser un coup de maitre : Attirer dans son giron des motards amateurs de sportive qui veulent un peu plus de confort et de polyvalence sans dire totalement adieu à la performance, au prix canon de 9999 € hors options. Pour autant, dès février 2015, elle devra composer avec la Triumph Tiger 800 XR (10.190 €) plus frugale, très efficace mais moins bien pourvue, la Kawasaki Versys 1000, certes plus chère mais plus voyageuse dans l'âme, ou encore la BMW S1000 XR à venir, nettement plus chère (16.200 €) mais probablement plus démonstrative encore.
MoteurDesignErgonomieLégereté
Ride by WireHauteur de selleBéquille latérale difficile à déployer
Les chiffresPrix9 999 €Puissance78 kW à 10000 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur20/20Chassis16/20Look20/20Prix16/20Equipements16/20
 
0 commentaire - Yamaha MT-09 Tracer
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]