Honda CB 1100 RS Euro4
Essai
18 novembre 2017
Triumph Street Triple 765 S
Essai
11 novembre 2017
MagPower Bombers
Essai
04 novembre 2017
KTM Duke 390 2017 Euro 4
Essai
28 octobre 2017
Ducati Monster 797
Essai
21 octobre 2017
Bmw K 1600 GT 2017
Essai
30 septembre 2017
NIU N1S Civic
Essai
23 septembre 2017
Benelli TRK 502
Essai
16 septembre 2017
Bullit Hero
Essai
09 septembre 2017
Harley-Davidson Street Rod 750
Essai
02 septembre 2017

Vespa GTS 125 Super ABS-ASR

Vespa GTS 125 Super ABS-ASR

Les photos de l'essai

publié le 16 janvier

La Vespa GTS 2014 n'a pas eu droit à un lifting aussi important que les LX et S devenues Primavera et Sprint. En revanche, elle a récolté en option un antipatinage ASR en plus de l'ABS, comme sa grande sœur GTS 300.

Esthétiquement, Piaggio n'a pas estimé nécessaire de revoir sa GTS en profondeur. Une nouvelle « cravate » à l'avant, un feu arrière cerclé de chrome, des leds pour l'optique arrière et les feux de position, une aile droite flanquée d'une grille, une « crête » de garde-boue spécifique, des jantes noir mat, une selle noire à surpiqûre blanche, le tout conservant une qualité de finition haut de gamme. On note la disparition du porte-paquet arrière au profit d'une simple poignée chromée. Si la boîte à gants s'ouvrant au contacteur est toujours aussi biscornue, elle reçoit une prise USB, tandis que le coffre permet désormais de stocker un casque jet moyen ou même deux petits demi-jets. La béquille latérale est toujours à retour automatique, on use donc de préférence de la centrale, facile à déployer.

Nouvelle instrumentation

La nouvelle instrumentation est nettement plus moderne que la précédente, cerclée de chrome et garnie d'alu brossé à l'intérieur. L'écran numérique est agrandi, avec non plus seulement l'horloge, mais aussi la jauge de réservoir, l'odomètre et deux trips partiels. Un témoin de passage en réserve fait son apparition, mais aussi les témoins d'ABS, d'ASR et de température moteur. Toutes ces informations pourront être complétées par celles de la « Plateforme Multimedia Vespa » (PMV), identique à celle proposée sur les GT Piaggio X10, et dont le tarif devrait se situer logiquement aux alentours de 200 € (connectique + puce électronique). Grâce à une application spécifique, branché via la seconde prise USB nécessaire et fixé au guidon gauche, votre smartphone communique avec le scooter et vous propose de nombreuses infos et services. En revanche, au guidon, rien de nouveau, toujours pas de warning ni d'appel de phare.

GTS, pas GT

Côté motorisation, le monocylindre Leader 124 cm3 4-T 4 soupapes à injection et refroidissement liquide a été conservé, affichant une puissance de 11 kW (15 ch) et un couple de 12 Nm. Affichant une puissance de 11 kW (15 ch) et un couple de 12 Nm, il ne brille pas par sa réactivité au démarrage et tarde un peu à faire décoller la dodue GTS. Il se réveille à mi-régime, entre 30 et 80 km/h, ce qui permet de se tirer d'affaires en ville. Vive mais plus stable qu'une Primavera ou Sprint, la GTS reste une reine des boulevards urbains. Passé 90 km/h, on atteint gentiment un petit 110 compteur, soit quelque 103 km/h chrono. Même si elle se veut GT et qu'elle peut le faire à l'occasion, la GTS 125 n'a pas la prétention de faire du commuting sur voie rapide. Ses petites jantes et sa rigueur toute relative à vitesse élevée vous le font savoir. Notons cependant que l'évolution de la traditionnelle suspension avant « à balancier », dont l'amortisseur est désormais fixé par pivot au support qui le relie à la roue en lieu et place des deux vis, permet de mieux filtrer les déformations du revêtement, et participe à améliorer confort et tenue de route.

ABS-ASr Continental

L'apparition de l'ABS-ASR ne modifie pas ces caractéristiques fondamentales. Fourni par Continental, il agit dans un premier temps sur l'allumage, puis sur l'injection si l'on insiste. L'anipatinage peut d'ailleurs être déconnecté, moteur tournant et à l'arrêt, en appuyant sur le démarreur. Sur la GTS aux modestes performances sur le papier mais aux petites jantes, l'antipatinage sera utile lorsque les conditions d'adhérence deviennent précaires, en intervenant de façon plus ou moins intrusive. La qualité du freinage en revanche reste perfectible, tant en puissance qu'en feeling aux leviers, assez durs et sur lesquels il faut vraiment tirer pour obtenir un ralentissement conséquent. Maintenant que l'ABS est là, au moins se fait-on moins de souci quant au dosage et à l'éventuel blocage.Un charme indémodable de plus en plus cher

Si la GTS 2014 conserve son charme indémodable, il est dommage qu'elle n'ait pas hérité du nouveau coup de crayon étrenné sur la 946, la Primavera et la Sprint. L'ABS-ASR lui apporte une légitimité technologique bienvenue, mais cela se paye encore plus cher....

Avis de la rédaction sur Vespa GTS 125 Super ABS-ASR
13.6/20
Après la 946, la Primavera et la Sprint, la nouvelle GTS 125 2014 (comme la 300) fait moins forte impression de renouveau chez Vespa. Certes, l'ABS-ASR lui apporte une légitimité technologique, mais cela aurait pu être mis en valeur par davantage d'audace esthétique et un moteur revu. Surtout pour les tarifs pratiqués quelle que soit la version...
Ligne intemporelleFinition et styleGabarit urbainClé codéeCarrosserie en tôleABS en option
Coffre pas assez largeProtection minimaleTarif hors normesMoteur à bas régime
Les chiffresPrix4 999 €Puissance10,9 kW à 9750 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur12/20Chassis12/20Look20/20Prix8/20Equipements16/20
 
3 commentaires - Vespa GTS 125 Super ABS-ASR
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]