Honda CB 1100 RS Euro4
Essai
18 novembre 2017
Triumph Street Triple 765 S
Essai
11 novembre 2017
MagPower Bombers
Essai
04 novembre 2017
KTM Duke 390 2017 Euro 4
Essai
28 octobre 2017
Ducati Monster 797
Essai
21 octobre 2017
Bmw K 1600 GT 2017
Essai
30 septembre 2017
NIU N1S Civic
Essai
23 septembre 2017
Benelli TRK 502
Essai
16 septembre 2017
Bullit Hero
Essai
09 septembre 2017
Harley-Davidson Street Rod 750
Essai
02 septembre 2017

Triumph Thunderbird LT

Triumph Thunderbird LT

Les photos de l'essai

publié le 27 novembre

Triumph créé l'événement avec la Thunderbird 1700 LT, un custom poids lourd pour le « Tourisme Léger ». Dotée d'une rampe de feux additionnels greffée sur un large pare brise vertical, d'une paire de valises et d'un sissy-bar, la LT en jette un max !

Superbe finition

Sa finition est excellente et harmonieuse. Le réservoir accueille la console d'instrumentation avec un compteur de vitesse analogique, dotée d'un petit afficheur digital faisant alterner les informations. On navigue au pouce entre les fonctions. Les valises en simili cuir ne sont pas escamotables, mais démontables. La fermeture, de type cartable, est secondée par de puissants velcros, les rendant étanches. Les sacs de transport apportent un confort d'utilisation non négligeable.

Poids lourd

Imposante, la largeur du réservoir de 22 litres et du bloc moteur XXL se ressent uniquement à l'arrêt. La selle, de son côté, est un modèle du genre : 700 mm de haut, un look d'enfer, C'est la meilleure et la plus confortable que nous ayons testée ces dernières années ! Les jambes, pour leur part, s'allongent alors que les pieds se placent aisément sur les marchepieds. A gauche, le sélecteur de vitesse double branche, permet de monter ou de descendre les rapports, du bout du pied ou du talon.

Avec 380 kilos sur la balance, dont une bonne partie dans le bicylindre vertical de 1699 cm3, le plus gros au monde, elle en impose, mais il n'y a qu'à écouter le son des pots pour tomber sous le charme. Côté puissance, on n'est pas en reste avec 69 kW et un imposant couple de 151 Nm distribué bas dans les tours. De quoi exploiter pleinement les 6 rapports de la boîte, y compris le dernier, sur-multiplié. La transmission finale par courroie est un régal et un allié de tous les instants.En sixième, on peut reprendre à partir de 60/70 km/h, et c'est très agréable, mais le plus impressionnant ce sont les démarrages : ça pousse fort une fois que l'on a dépassé une petite latence ! Cette moto est un vrai muscle bike !

Mais facile

Les bras sont en prise avec un guidon cornes de vaches large et long, et les mains tiennent fermement les grosses poignées. Heureusement, l'embrayage par câble est souple et précis. Quant au freinage, il est ABS, non couplé d'origine, et confié à des disques de 310 mm de diamètre à l'avant comme à l'arrière.Ca freine fort, et ça fonctionne bien avec la fourche inversée de 47 mm de diamètre. La LT s'arrête sans difficulté et sans blocage, malgré son poids coquet.

Équipée de jantes de 16 pouces à 56 rayons, la Thunderbird compose à merveille avec un pneu avant large en 150/80 et une direction pesante à basse vitesse. Mais les demi-tours, ne sont pas le fort de la LT, le rayon de braquage étant limité. Sur routes, en conduite vive, la Thunderbird donne le meilleur d'elle même. Il est surprenant de voir comment on peut emmener cette moto, et combien elle est joueuse. Ça frotte un peu dans les virages, mais on ne s'affole pas, ça passe facilement et sans sourciller.

Cruiser

Calé à 130 km/h sur autoroute, écran de casque ouvert, on « cruise » sans aucun souci de turbulence ou de louvoiement. A ce rythme, la consommation tourne aux alentours de 5,9 l/100 km, une valeur tout à fait raisonnable compte tenu du rythme élevé de notre test. 

Facile à comprendre et à inscrire dans ses trajectoires, instinctive, rigoureuse, la LT surprend dans le bon sens. Rarement custom ne nous avait autant fait impression. Nouvelle voix dans le monde du custom dominé par les bicylindres en V à refroidissement par air, la Thunderbird LT est une moto pleine de ressources et de surprises, que l'on se prend à aimer pour ce qu'elle offre : plaisir et bonheur de rouler.

Avis de la rédaction sur Triumph Thunderbird LT
18.4/20
Rarement custom ne nous avait autant fait impression. Que l'on soit une femme d'1,60 m ou un homme de plus de 1,80, elle se prête à tous les physiques et apporte ses lettres de noblesse au custom à l'anglaise. La Thunderbird LT ne se contente pas d'avoir le plus gros bicylindre vertical de la production : elle permet de pleinement l'exploiter avec un plaisir grandissant à mesure que l'on commence à savourer ses très nombreuses qualités. Objet de convoitise, elle est belle, puissante, en impose tout en sachant se faire respecter et sans jamais redouter la confrontation avec d'autres motos, quelle que soit leur catégorie. Plus qu'une alternative à une Harley-Davidson, elle est une voix dans le monde du custom dominé par les bicylindres en V à refroidissement par air. Loin d'être une copie, durablement séduisante, elle repousse les limites du genre pour offrir le meilleur sans le faire payer trop cher. Bien équipée d'origine, avec son ABS et sa tenue d'apparat complète ou presque, la Thunderbird LT est une moto pleine de ressources et de surprises, que l'on se prend à aimer pour ce qu'elle offre : plaisir et bonheur de rouler.
Charme implacableMoteur enthousiasmantComportement rassurantConfort royalProtection du pare briseNiveau d'équipement
Pneus Avon sur le mouilléPoids à l'arrêt (même si bien réparti)Prêts pour la muscu ?
Les chiffresPrix17 690 €Puissance69,2 kW à 5400 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur20/20Chassis16/20Look20/20Prix20/20Equipements16/20
 
0 commentaire - Triumph Thunderbird LT
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]