Bmw K 1600 GT 2017
Essai
30 septembre 2017
NIU N1S Civic
Essai
23 septembre 2017
Benelli TRK 502
Essai
16 septembre 2017
Bullit Hero
Essai
09 septembre 2017
Harley-Davidson Street Rod 750
Essai
02 septembre 2017
Honda SH 125i Euro4
Essai
19 août 2017
Yamaha MT-10 2017 Euro 4
Essai
12 août 2017
Kawasaki Versys-X 300
Essai
29 juillet 2017
Kymco Like 125 2017
Essai
22 juillet 2017

Piaggio Medley 125

Piaggio Medley 125

Les photos de l'essai

publié le 17 septembre

A la croisée des chemins entre l'entrée de gamme Liberty et le GT Beverly, le nouveau Piaggio Medley 125 propose une voie médiane, d'où son petit nom de baptême. Ce scooter à grandes roues typiquement italien entre de plain pied dans la modernité, avec l'ABS de série, un inédit moteur Euro4 et un système Start & Stop. Et avec son grand coffre, il a désormais tous les atouts pour contrer le Honda SH...

En termes de design, pas de révolution, du très classique à l'italienne, tout en courbes gracieuses, relevé des indispensables leds pour les feux de jour à l'avant, et le feu de position arrière.

Gabarit équilibré

Le gabarit n'a rien d'impressionnant, même si le Medley se distingue par un tablier avant assez large offrant une protection correcte au niveau des jambes, et une hauteur de selle de 799 mm tout de même, avec une selle plutôt large, ne laissant poser que la demi-pointe des pieds aux plus petits pilotes. Ceci dit, il reste accessible, et le poids contenu de 132 kg à sec facilite la prise en main. On a droit à une béquille latérale à coupe-circuit et à une centrale facile à déployer. Le guidon est étroit et suffisamment haut pour ne pas reposer sur les poignets ni gêner les genoux des plus grands, qui ont aussi assez d'espace sur les larges marchepieds, un peu moins sur la selle pour se reculer. Le plancher n'est pas tout à fait plat, mais l'on peut tout de même y poser un sac, assuré par le crochet au tablier. Ce dernier comprend une boîte à gants à ouverture au contacteur, avec deux compartiments pas vraiment logeables, mais celui de gauche dissimule une prise USB.

Grand coffre et stop & start

Mais côté aspects pratiques, c'est surtout par le volume de sa soute (à ouverture par bouton au guidon gauche) que le Medley se distingue dans la catégorie des grandes roues : avec plus de 36 litres, bien répartis sur la longueur et la profondeur, elle accepte un casque intégral plus un jet. Du coup, le bouchon de ce réservoir vient prendre place sur le tunnel central, ce qui facilite le remplissage puisque l'on n'a pas à ouvrir la selle. Enfin, le Medley dispose d'une platine de support pour top-case de série, intégrant les poignées de maintien passager. Ce dernier appréciera les larges repose-pieds escamotables et partagera avec le pilote une selle confortable.

Sous les yeux une instrumentation avec trois cadrans analogiques (jauge de réservoir, vitesse, température moteur), plus un écran numérique au centre où l'on fait défiler les infos grâce au bouton mode au guidon droit : totalisateur, deux trips, température extérieure, tension de batterie, horloge. A main gauche, un commutateur de Stop & Start fait son apparition : activé, le moteur se coupe automatiquement après 3 secondes à l'arrêt (à condition d'être à la bonne température, donc après avoir déjà un peu roulé), ce qui permet d'attendre au feu en silence et contribue à réduire la consommation de carburant. Pour le relancer, une légère rotation de la poignée suffit.

Nouveau moteur iGet

Autre nouveauté sur ce Medley, et non des moindres, le moteur. Voici le iGet liquide, Euro4, arbre à cames en tête, 4 soupapes, radiateur latéral, il a été conçu avec les impératifs de son temps : réduction de la consommation et des émissions, espacement des intervalles d'entretien (tous les 10 000 km pour la courroie et la vidange. Le démarrage est facilité par un démarreur électrique brushless : une légère et rapide pression suffit à ébrouer le mono. Développant 9 kW (12,2 ch) et un couple de 11,5 Nm, il s'élance sans latence, et si il n'est pas parmi les plus vifs, il bénéficie d'une transmission réactive, souple et d'une progression linéaire très agréable, sans à coups ni vibrations. Il conserve sa vaillance jusqu'à 90 km/h pour persévérer gentiment jusqu'à 105 km/h compteur environ. Piaggio annonce une consommation ridicule de 2 l/100 km en mode WMTC, mais l'on peut raisonnablement estimer un 3,5 l/100 km en moyenne.

ABS à deux canaux

Les performances de ce moteur sont soutenues par un cadre et une partie cycle qui peuvent largement en accepter de supérieures. Les jantes de 16 pouces à l'avant, 14 à l'arrière, assurent la stabilité, mais les pneus de largeur contenue préservent l'agilité. Le train avant n'accuse aucune lourdeur, et le rayon de braquage court, donnent envie de faire des demi-tours pour le plaisir. La fourche et les amortisseurs quant à eux préservent à peu près les lombaires des aléas du bitume en même temps qu'ils confèrent au Medley une tenue de route saine. Enfin, l'ABS à deux canaux complète avantageusement le freinage dont le feeling est, comme souvent chez Piaggio, spongieux, rendant le dosage approximatif, surtout pour les petites mains à cause des leviers bien écartés. La puissance en elle-même se révèle suffisante en utilisant l'avant et l'arrière. L'antiblocage est discret au levier droit, plus sensible comme d'habitude au levier gauche, mais de peu.Pour 3 290 €, à peine 1000 € de plus que le Liberty, le Medley propose une intéressante montée en gamme et en performances accompagnée d'aspects pratiques rares sur les scooters à grandes roues, avec cette boîte à gants verrouillable (certes petite) et ce grand coffre (qui condamne toutefois la possibilité du plancher plat).

Avis de la rédaction sur Piaggio Medley 125
16.8/20
Pour 3 290 €, à peine 1000 € de plus que le Liberty, le Medley propose une intéressante montée en gamme et en performances accompagnée d'aspects pratiques rares sur les scooters à grandes roues, avec cette boîte à gants verrouillable (certes petite) et ce grand coffre (qui condamne toutefois la possibilité du plancher plat). Un bon compromis donc pour qui veut pouvoir sortir sereinement de la ville sans pour autant partir sur un gros GT comme le Beverly à presque 1000 € de plus. Face au Medley, le Honda SH (à 3 499 €) mettra en avant son plancher plat et son top-case désormais fourni de série puisque son coffre est tout petit.
Euro4ABS de sérieCoffre pour 2 casquesStop & StartMoteur efficace et silencieuxSouplesse transmissionPas de vibrationsPrix cohérent
Vitesse de pointe un peu justeBoîte à gants peu logeableFeeling freinage
Les chiffresPrix3 290 €Puissance9 kW (12,2 ch) kW à 8250 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis20/20Look16/20Prix16/20Equipements16/20
 
6 commentaires - Piaggio Medley 125
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]