Triumph Thruxton R 2016
Essai
02 décembre 2016
Benelli BN 251
Essai
19 novembre 2016
Piaggio Liberty 125 i-get
Essai
12 novembre 2016
KTM 1290 Super Duke GT
Essai
05 novembre 2016
Yamaha MT-07 Tracer ABS
Essai
22 octobre 2016
SWM Gran Milano 440 Special
Essai
15 octobre 2016
Honda PCX 125 2017
Essai
08 octobre 2016
Moto Guzzi V9 Bobber
Essai
01 octobre 2016
Yamaha MT-03
Essai
24 septembre 2016
Piaggio Medley 125
Essai
17 septembre 2016
Honda CB500 F (2016)
Essai
10 septembre 2016

Piaggio Liberty 125 i-get

Piaggio Liberty 125 i-get

Les photos de l'essai

publié le 12 novembre

Evolution majeure en 2016 pour le Liberty, le scooter à grandes roues d'entrée de gamme de Piaggio : en plus d'un nouveau look et d'un nouveau moteur, sa version 125 dispose de l'ABS de série, et met ce dispositif de sécurité à la portée du plus grand nombre.Porte d'entrée de la gamme des scooters à grandes roues du constructeur italien, le Liberty a connu plusieurs évolutions depuis ses débuts en 1997, mais ce millésime 2016 représente une vraie renaissance.

Elégant

Sa ligne a gagné en élégance, joliment inspirée par celle de son grand frère Beverly, avec des jantes retravaillées, de nouvelles touches chromées et des feux de position à leds très visibles dans la circulation. La finition monte d'un cran, avec une qualité de plastiques supérieure et des éléments parfaitement assemblés. L'instrumentation et les commandes se rapprochent de celle des dernières Vespa Primavera et Sprint, avec un compteur de vitesse analogique et un écran numérique avec horloge, jauge de réservoir, totalisateur et trip partiel. Des infos que l'on fait défiler par un bouton Mode à main droite.

Plus pratique

Mieux fini, le nouveau Liberty est aussi plus pratique. Si la taille du plancher plat a été légèrement augmentée, la distance entre le bec de selle et le tablier est toujours assez réduite, mais la taille du coffre, qui s'ouvre désormais par un bouton au guidon, est passée de 12,5 à 17 litres grâce à la modification de la forme du réservoir, qui perd au passage 0,6 l de contenance. Un petit casque jet à écran entre dans la soute, mais pas plus. La boîte à gants est aussi plus vaste, avec un branchement USB à droite. On retrouve enfin le porte-paquet de série, pour l'ajout d'un top-case. Mais la béquille latérale reste en option, dommage.

Le Liberty reste un petit scooter, mais il a pris 2,5 cm en longueur, ce qui a permis d'allonger la selle. Pilote et passager ont un peu plus de place, toutefois, au guidon, les grands gabarits pourront se sentir gênés aux genoux lors des manœuvres. La hauteur de selle reste identique au précédent modèle, avec 790 mm : les deux demi-pointes des pieds sont à terre pour les personnes d'1,60 m. Guidon bas, fesses hautes, bras tendus, on conserve cette position un peu figée qui fait le style des scooters italiens à l'ancienne.

ABS de série

La jante avant, descendue à 15 pouces en 2013 sur la version 3V, repasse à 16 pouces, tandis que l'arrière conserve ses 14 pouces, et la taille des pneus n'a pas changé, toujours fins avec 90 mm à l'avant et 100 mm à l'arrière. Avec son poids contenu de 99 kg à sec, ces éléments confèrent à la fois stabilité et maniabilité au Liberty, très facile à prendre en main. Il est suffisamment vif pour virevolter dans le trafic des grandes villes, mais rassurant par son équilibre, même à rythme soutenu lors des éventuelles escapades sur voie rapide.

Fourni par Bosch, l'ABS du Liberty n'agit que sur le disque avant de 240 mm, l'arrière restant confié à un tambour. Tout petit, tout léger et peu cher, il a été spécialement conçu pour les scooters et motos de cylindrée inférieure à 250 cm3. C'est le premier modèle de scooter de ce niveau de gamme à en être équipé. En effet, à partir de 2017, tous les modèles vendus en Europe devront être équipés de l'ABS, les 125 cm3 pouvant se contenter d'un freinage couplé. En pratique, même sur des routes détrempées, cet ABS a brillé par sa discrétion, avec un déclenchement très tardif. En cause, la puissance très progressive du frein avant et un levier droit assez écarté demandant un peu de poigne. Le tambour du frein arrière, avec le même feeling au levier, est bienvenu pour obtenir un ralentissement ferme. Les pneus, toujours Maxxis, ne sont en revanche pas les plus rassurants sous la pluie.

Nouveau moteur iGet

Le nouveau moteur iGet, pour Green Experience Technology, a été conçu pour plus d'efficacité, avec une consommation et des émissions réduites en vue d'Euro4. Ici en version refroidie par air, 3 soupapes, il développe 8 kW à 7500 tr/min et 10,7 nm à 6000 tr/min. Performant, il se distingue aussi par des vibrations mieux gommées qu'auparavant. Il nous a séduit par sa réactivité tout en douceur et la souplesse de sa transmission, sans aucun à coups à déplorer. Il s'en distingue aussi par sa sonorité, plus feutrée, et par des vibrations mieux gommées. Si ce n'est pas un monstre de vigueur, sa linéarité est appréciable. La consommation est plus que raisonnable, avec 2,6 l/100 km lors de cet essai, pour une autonomie de 230 km avec les 6 l du réservoir, tandis que sa vitesse de pointe s'établit à 100 km/h chrono. Enfin, vidange et changement de courroie sont préconisés tous les 10 000 km par Piaggio.Avec ce nouveau Liberty, Piaggio démocratise l'ABS et emboîte le pas de Honda avec son PCX sur le segment des scooters « low cost premium ». Très abouti tout en restant accessible à 2349 €, il ne pâtit d'aucun gros défaut et devrait voir son succès assuré auprès des amateurs de scooters grandes roues, voire plus...

Avis de la rédaction sur Piaggio Liberty 125 i-get
18.4/20
Piaggio ouvre le bal des scooters urbains d'entrée de gamme dotés de l'ABS de série avec ce Liberty. [Il sera d'ailleurs l'un des rares constructeurs à proposer de vrais nouveaux modèles de scooters en 2016...] Complètement revu par ailleurs, ce millésime marque en effet une rupture, et bien que les deux modèles ne soient pas comparables, on est tentés de comparer ce Liberty au Honda PCX, initiateur de ce segment du "low cost premium". Il aura tout le succès qu'il mérite en Italie et chez nos voisins du Sud de l'Europe, c'est certain. Moins chez nous où les scooters à grandes roues ne séduisent pas autant. Cela pourrait-il changer avec ce Liberty si abouti et si accessible ? Certes il reste un peu plus cher que ses concurrents Kymco People, Sym Symphony ST et Peugeot Tweet, mais ces derniers ne peuvent revendiquer l'ABS, du moins pas encore...
ABS de sérieMoteur performant et silencieuxVibrations réduitesEleganceCoffre agrandiPrix
Confort assez fermePneus MaxxisTop-case indispensable ou presque
Les chiffresPrix2 349 €Puissance8 kW (10,9 ch) kW à 7500 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis16/20Look20/20Prix20/20Equipements20/20
 
3 commentaires - Piaggio Liberty 125 i-get
  • paulette19 -

    parfait pour notre président. J'espère qu'il est bien sécuritaire, ce serait dommage qu'il lui arrive quelque chose

  • debby -

    voila qui va etre bien pour le normal,,il pourra trimbaler sa juju tranquillement ,ni vu ni connu !!!pas un foudre de guerre mais suffisant pour le normal ,,et la maitresse du moment !

  • ber830 -

    scooter italien = mauvaise finition les plastique vieille très mal! les pièces en alliage s érodent .. le temps d attente des pièces en cas de panne.. ne font pas le poids avec les fabrication japonaise ou coréenne ..et mécanique fragile pour combler le tout!

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]