Benelli TRK 502
Essai
16 septembre 2017
Bullit Hero
Essai
09 septembre 2017
Harley-Davidson Street Rod 750
Essai
02 septembre 2017
Honda SH 125i Euro4
Essai
19 août 2017
Yamaha MT-10 2017 Euro 4
Essai
12 août 2017
Kawasaki Versys-X 300
Essai
29 juillet 2017
Kymco Like 125 2017
Essai
22 juillet 2017
Bmw R 1200 GS 2017
Essai
15 juillet 2017
Indian Roadmaster Euro4
Essai
08 juillet 2017
TGB Blade 600 LT EPS
Essai
01 juillet 2017
Masai Scrambler 125 E4
Essai
24 juin 2017

Peugeot Satelis 2 400

Peugeot Satelis 2 400

Les photos de l'essai

publié le 4 avril

Jusqu'ici, Peugeot avait installé des blocs Piaggio dans tous ses maxiscooters, mais avec les investissements effectués pour le 3-roues Métropolis, il était logique de voir arriver ce moteur 400 maison sur d'autres véhicules. Un an après c'est chose faite avec le Satelis 400, lle premier maxiscooter 100 % Peugeot !

Moteur vigoureux

Le Satelis 400 est le plus puissant de sa catégorie avec 37 chevaux et un couple de 38 Newton mètre et c'était déjà l'un des atouts du Metropolis. Dès la mise en route, le bloc Peugeot émet une sonorité sourde, mais bien présente. Le premier démarrage marque une petite latence sur le décollage, mais ensuite ça pousse très fort avec une accélération constante et consistante. Un régal d'autant que les quelques vibrations perceptibles à l'arrêt, disparaissent totalement ensuite. Les reprises sont musclées et sans hésitation ce qui en fait un redoutable scooter polyvalent mais qui surprend.

Le plus polyvalent des Maxi

En effet, coté ligne, on peut le prendre pour le Satelis 125 2eme génération car il n'y a finalement que le moteur, le pot inox et le logo pour le distinguer par un œil connaisseur. On apprécie les lignes de Led soulignant les phares ainsi que les optiques arrière. Led qui restent allumées après avoir enlevé le contact. Le Satelis 400 se fait un merveilleux polyvalent car son gabarit le rend très efficace en milieu urbain. Certes, la direction est un peu lourde à basse vitesse et le moteur cogne un peu à bas régime, mais dès qu'il prend un peu de vitesse, cela devient un régal. Le comportement reste toujours sain, même en grandes courbes avalées à rythme soutenu. La tenue de cap est imperturbable et le passage de la puissance au sol assurée.

Comportement sur, même sans ABS

Par rapport au 125, le châssis reçoit des renforts et des sections plus importantes pour passer la puissance, tout comme la fourche qui passe en ø 40 mm et les nouveaux amortisseurs réglables sur 4 positions. Le poids reste contenu à 213 kg et les roues de 14 pouces assurent la stabilité. Le freinage est confié à un double disque avant avec étriers double piston Nissin, associé à un disque arrière, mais sans couplage ou ABS. C'est efficace et parfaitement dosable, mais l'ABS c'est pour plus tard...

Sur autoroute, il prend plus de 150 km/h au compteur, avec rapidité. A ce régime la protection surprend, car le petit pare-brise se montre plus efficace que sa taille laissait supposer. Parfaitement calé avec le dosseret, on dispose de place pour étendre les jambes et seule le passage de saignées ou de ralentisseurs dégrade le confort.

Equipement complet et astucieux

Le passager, assis en hauteur est plus exposé, mais bénéficie d'un large dosseret, de généreuses poignées de maintien et de confortables repose-pieds extractibles. Cette partie de selle bascule depuis le contacteur, assistée par vérins, permettant d'accéder au coffre, très pratique et logeant deux casques. C'est classe et très automobile...

L'équipement est à la hauteur, même s'il ne reçoit rien de plus que le 125. L'écran LCD, encadré par le compteur et le compte-tours, affiche l'heure, les totalisateurs, les consommations et les jauges et se commande au guidon droit. On y trouve aussi le coupe-contact et les warning.

Très abouti

Le Satelis 400 est parfaitement abouti avec des équipements originaux mais apprécié comme la béquille intelligente qui ne coupe pas le contact, mais empêche le moteur d'accélérer ou les rétroviseurs asphériques limitant l'angle mor. cela s'ajoute au petit rangement au centre du guidon et à la profonde boite à gants avec prise 12 volts.

Avec ce moteur 400 maison, Peugeot se relance de belle façon sur le marché du maxiscooter. Le Satelis affiche un excellent compromis ville/autoroute. Son tarif le place comme le moins cher du marché, il est vrai sans ABS. Il n'en demeure pas moins que son style élégant dans cette robe blanc nacré et sa fabrication (encore) française ont de quoi séduire.

Avis de la rédaction sur Peugeot Satelis 2 400
18.4/20
Avec ce moteur 400 maison, Peugeot se relance de belle façon sur le marché du maxiscooter. Le Satelis affiche un excellent compromis ville/autoroute qui correspond parfaitement aux besoins des citadins habitant en grande banlieue. Son tarif le place comme l'un moins cher du marché à 5 899 €, il est vrai sans ABS, alors que ses concurrents en sont équipés comme le Kymco Xciting (5 999 €), le Suzuki Burgman 400 (6299€) ou le Yamaha Xmax/MBK Evolis à 6 499 €. Il n'en demeure pas moins que son style élégant dans cette robe blanc nacré et sa fabrication (encore) française ont de quoi séduire. A l'heure où la marque est en train changer de mains, les produits se font de plus en plus aboutis. Mieux vaut tard que jamais...
Style réussiMoteur vigoureuxCoffre pratiqueFreinage puissant et dosablePolyvalence ville/route
Petite latence au démarrageAmortisseurs arrière fermesPas d'ABS même en option
Les chiffresPrix5 899 €Puissance27,4 kW à 7000 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur20/20Chassis16/20Look20/20Prix16/20Equipements20/20
 
0 commentaire - Peugeot Satelis 2 400
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]