Benelli TRK 502
Essai
16 septembre 2017
Bullit Hero
Essai
09 septembre 2017
Harley-Davidson Street Rod 750
Essai
02 septembre 2017
Honda SH 125i Euro4
Essai
19 août 2017
Yamaha MT-10 2017 Euro 4
Essai
12 août 2017
Kawasaki Versys-X 300
Essai
29 juillet 2017
Kymco Like 125 2017
Essai
22 juillet 2017
Bmw R 1200 GS 2017
Essai
15 juillet 2017
Indian Roadmaster Euro4
Essai
08 juillet 2017
TGB Blade 600 LT EPS
Essai
01 juillet 2017
Masai Scrambler 125 E4
Essai
24 juin 2017

MV Agusta Brutale 800 - 2016

MV Agusta Brutale 800 - 2016

Les photos de l'essai

publié le 27 août

Les temps changent et même MV se repositionne dans l'air du temps où la performance dédiée aux esthète du pilotage n'est plus de mise. MV veut élargir sa clientèle et être une marque ultra premium. Belle, chère, équipée, facile et exploitable au quotidien, mais qui rime toujours avec passion, précision et émotion. Tel est le nouveau positionnement de la MV Brutale 800 opus 2016, 3eme génération du nom. Un peu moins bestiale donc, mais sans perdre son âme !

Style affiné et allégé

Le phare qui caractérise la Brutale depuis sa naissance en 675 cm3, voilà déjà 15 ans, est toujours de forme elliptique, mais tous les feux passent aux leds avec même un feu diurne. Les clignotants sont tout petits, également à leds, et pour ceux de l'arrière directement accroché sur un appendice du monobras oscillant. Génial car cela dégage toute la selle et rend l'arrière encore plus fluide et aérien.

Position plus cool

En s'installant à bord, il est évident que la position est moins sportive. Le guidon, plus haut et plus large, procure un contrôle plus facile. On reste tout de même installé sur l'avant, avec le nez au dessus d'une instrumentation qui va à l'essentiel. Gros compteur numérique, affichage du rapport de boite, compte-tours barre-graphe et pour le reste c'est pas trop lisible voir invisible pour la montre, sans parler de l'absence de jauge.

Moteur envoûtant

Le 3 cylindres a grandement évolué. Homologué Euro 4, il offre une puissance maximale de 116 CV à 11 500 tours/min, en baisse de 9 cv, au bénéficie du couple qui grimpe de 25 % entre 5500 et 8000 tr/min avec un maxi de 85 Nm à 7600 tours. Finalement une Brutale moins brutale que par le passé avec une plage d'exploitation bien plus large. Désormais on évolue entre 5 à 9000 tr/min, pour en tirer la quintessence et plus besoin d'aller vers les hauts régimes. Au final, c'est plus efficace...

On enroule bien plus, d'autant que la poignée de gaz ride by wire totalement électrique est un must de précision. L'injection est gérée à la perfection et pas le moindre a-coup même en reprenant à très bas régime. Et que dire du shifter, ce changement électronique de vitesses up&down, qui permet de monter ou descendre les rapports de boite sans toucher à l'embrayage. Un régal, je vous dit !

Assisté mais à bon escient

La gestion du moteur propose 3 cartographie pré-réglées (rain, normal et sport) et un mode custom programmable. A cela s'ajoute un contrôle de traction réglable sur 8 niveaux, tout comme l'ABS sur 4 niveaux. Des systèmes peu intrusifs qui ajoutent à la fois à la sécurité et à la qualité de la conduite. D'autant que le châssis est sain, bien contrôlé par les suspensions réglables, ajoutant la précision à l'amorti.

La Brutale garde donc sa trajectoire en toutes circonstances et même si la selle se montre ferme, le confort reste bon. Pas de souffrance même après les 200 kms effectués à son guidon.

La Brutale 800 s'ouvre enfin à un plus large public, grâce à son moteur totalement exploitable et à ses assistances judicieuses, sans être omniprésentes. Le 3 cylindres n'a surtout rien perdu de sa vocalise avec les normes Euro 4. MV fait le choix du luxe et d'un niveau d'équipement premium pour séduire une clientèle haut de gamme, qui peut y mettre le prix, mais désire aussi se faire plaisir sans devoir être un pilote.

Avis de la rédaction sur MV Agusta Brutale 800 - 2016
17.6/20
La nouvelle Brutale 800 va arriver début février 2016 au prix de 12 590 € en noir/ gris avec cadre rouge, rouge/argent avec carte noir ou blanc/gris avec cadre rouge. C'est 1000 € de plus que l'ancien modèle, qui a pris un sérieux coup de vieux, alors que cette Brutale semblait encore si pimpante voilà quelques mois. Certes, la MV est chère, mais elle est mieux équipée de série que la concurrence et la plus équilibrée à notre goût. Le 3-cylindres reste magique et n'a finalement pas perdu de sa vocalise avec Euro4...
Lignes superbesComportementAssistances électroniques efficacesMoteur réjouissantPlus soupleRéactivitéSonorité mélodieuse
TarifRayon de braquagePas de jauge de réservoir
Les chiffresPrix12 590 €Puissance86,5 kW à 11500 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur20/20Chassis20/20Look20/20Prix12/20Equipements16/20
 
1 commentaire - MV Agusta Brutale 800 - 2016
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]