Benelli TRK 502
Essai
16 septembre 2017
Bullit Hero
Essai
09 septembre 2017
Harley-Davidson Street Rod 750
Essai
02 septembre 2017
Honda SH 125i Euro4
Essai
19 août 2017
Yamaha MT-10 2017 Euro 4
Essai
12 août 2017
Kawasaki Versys-X 300
Essai
29 juillet 2017
Kymco Like 125 2017
Essai
22 juillet 2017
Bmw R 1200 GS 2017
Essai
15 juillet 2017
Indian Roadmaster Euro4
Essai
08 juillet 2017
TGB Blade 600 LT EPS
Essai
01 juillet 2017
Masai Scrambler 125 E4
Essai
24 juin 2017

Moto Guzzi V7 II Stone - Special

Moto Guzzi V7 II Stone - Special

Les photos de l'essai

publié le 25 avril

Six ans après son grand retour en 2009, deux ans après une évolution moteur, la V7 s'offre une vraie refonte pour 2015, avec ABS et antipatinage de série. Baptisées V7 II, les Stone, Special et Racer n'en restent pas moins des néo-rétros !

Voici notre essai sur le modèle Special, identique à la Stone à quelques différences esthétiques près, la Racer se distinguant toujours par ses commandes reculées, ses guidons bracelets, sa selle monoplace.

Géométrie et ergonomie modifiées

Quel que soit le modèle, on note un soin particulier apporté aux finitions, mais la V7 II fait l'impasse sur les fameuses leds à la mode ! Le tableau de bord ne change pas, avec ses deux compteurs à aiguilles garnis d'écrans numériques pour les trips, l'horloge et la température. Seuls deux voyants orange, pour l'ABS et l'antipatinage, font leur apparition à côté du contacteur. Pour réserver un meilleur accueil à son pilote, la V7 a vu sa géométrie modifiée. Selle au rembourrage plus moelleux passant de 805 à 790 mm, et repose-pieds pilote abaissés de 2,5 cm : la position de conduite est plus naturelle, les jambes sont moins repliées. Le moteur placé plus bas (10 mm) et incliné de 4° de plus vers l'avant libère de l'espace entre les genoux et les cylindres, les plus grands gabarits apprécieront de ne plus buter dedans...

Boîte 6 vitesses

En 2012, Guzzi revoyait le bicylindre à air, injection et 2 soupapes de sa V7, qui, avec 70 % de pièces nouvelles, gagnait une lichette de puissance et surtout un couple maxi porté à 60 Nm et disponible à 2800 tr/min. Avec ses 35 kW, il est accessible aux permis A2 et bénéficie aujourd'hui d'une nouvelle boîte de vitesses à 6 rapports, dont l'étagement permet réduire la chute du régime de rotation à la montée des rapports et de mieux exploiter le « gras » du couple, avec de meilleures reprises et une souplesse accrue à la clé. Au rétrogradage, le frein moteur est aussi un peu moins présent qu'auparavant. En ville, il est tout à fait possible d'évoluer en 3è à 30 km/h et 1800 tr/min, tandis que le sixième rapport servira surtout d'overdrive pour contenir la consommation de carburant. Mais tout se passe entre 2500 et 5000 tours, où l'on profite de ce moteur à l'ancienne, aux performances pures certes timides mais largement compensées par sa belle générosité, l'agrément de la nouvelle boîte et du nouvel embrayage en plus.

ABS et antipatinage

Pour cette deuxième génération, Guzzi a non seulement offert l'ABS à sa V7, mais aussi l'antipatinage, que l'on peut déconnecter. Pour l'arrivée de l'ABS, le système de freinage a été revu, avec de nouveaux étriers et maîtres-cylindres, efficacité et bon feeling à la clé. L'arrière est moins mordant qu'il n'a pu l'être et l'avant se montre progressif et rassurant. L'apport de ces technologies a fait prendre 10 kg à la V7, qui affiche 210 kg avec les pleins, que l'on ressent un peu à basse vitesse, surtout que la jante avant en 18 pouces ne favorise pas l'agilité. Facile à balancer d'un angle à l'autre grâce au large guidon, la V7 ne rechigne pas à la balade rythmée, où ses amortisseurs au faible débattement et fermes nous gratifient de jolis rebonds.

Toujours vaillante

La V7 deuxième du nom n'a pas perdu son âme en gagnant encore plus d'agrément et de sécurité. Elle est de plus la seule des néo-rétros à proposer un ABS, de série et doublé d'un antipatinage, et son tarif n'a pas augmenté !

Avis de la rédaction sur Moto Guzzi V7 II Stone - Special
16/20
La V7 deuxième du nom n'a pas perdu son âme en gagnant encore plus d'agrément et de sécurité, et sans le faire payer. Vous me direz, elle était bien assez chère comme ça... Du coup, elle est la seule des néo-rétros à proposer un ABS, de série et doublé d'un antipatinage qui plus est, pour un tarif de base inférieur à celui de la Bonneville (8 590 €) et de la W800 (8 599 €), sans parler du Sportster Iron chez Harley (8 990 € + ABS en option). Chez Guzzi, héritage et modernité font bon ménage...
Ergonomie amélioréeBoîte 6ABS + antipatinageCaractère moteurStylePrix stable
Amortisseurs à rebondsPlace passager réduitePoids en hausse de 10 kg...
Les chiffresPrix8 299 €Puissance35 kW à 6200 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis16/20Look20/20Prix16/20Equipements12/20
 
0 commentaire - Moto Guzzi V7 II Stone - Special
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]