Benelli TRK 502
Essai
16 septembre 2017
Bullit Hero
Essai
09 septembre 2017
Harley-Davidson Street Rod 750
Essai
02 septembre 2017
Honda SH 125i Euro4
Essai
19 août 2017
Yamaha MT-10 2017 Euro 4
Essai
12 août 2017
Kawasaki Versys-X 300
Essai
29 juillet 2017
Kymco Like 125 2017
Essai
22 juillet 2017
Bmw R 1200 GS 2017
Essai
15 juillet 2017
Indian Roadmaster Euro4
Essai
08 juillet 2017
TGB Blade 600 LT EPS
Essai
01 juillet 2017
Masai Scrambler 125 E4
Essai
24 juin 2017

Kymco X-Town 125 CBS

Kymco X-Town 125 CBS

Les photos de l'essai

publié le 2 juillet

Avec un moteur Euro4 et le freinage couplé, le Kymco X-Town 125 assure la relève de l'emblématique Dink Street en proposant un gabarit plus compact que le Dowtown sorti en 2015, et un tarif plus serré.Kymco monte en gamme, soigne sa signature visuelle et cela se voit. A l'avant, les feux effilés du X-Town ne sont pas sans rappeler ceux du Honda Forza 125, tandis qu'à l'arrière le X à leds signe le nom de famille des Xciting. Le style est plus agressif que celui du Downtown, le gabarit plus compact : le X-Town a presque quelque chose de sportif, et la finition est nette et sans bavure.

Finition nette

L'instrumentation, un peu triste, se compose d'écran numérique enserré par deux cadrans analogiques pour la vitesse et le compte-tours. Les infos défilent grâce à des boutons relativement accessibles situés sous le tableau de bord : totalisateur, 2 trips partiels, horloge, température moteur et extérieure, jauge de réservoir, tension de batterie, mais pas de consommation moyenne de carburant, un peu dommage. Aux poignées, le bouton de warning est bien placé à l'index droit, et les leviers sont réglables. Le bouchon de réservoir, sous une trappe sur le tunnel central, s'ouvre avec la clé de contact mais n'a pas de charnière. Le remplissage à la pompe ne pose pas de souci de refoulement. Enfin, Kymco conserve son contacteur classique avec volet anti-effraction et ses clignotants sonores, très sonores.

Coffre pour deux casques

Le coffre, éclairé mais non moquetté, s'ouvre au contacteur et accepte un casque intégral à l'arrière et un petit jet à l'avant grâce à l'envers de la selle très creusé, car la soute en elle-même n'est pas très large ni profonde. Dans la boîte à gants à gauche du guidon, non verrouillable, se niche une prise USB. Côté protection, les jambes et le bassin profitent d'un tablier assez large, ce qui n'est pas le cas du pare-brise fixe, qui préservera bien les petits gabarits, moins les plus grands. D'ailleurs, le X-Town se distingue par une très bonne accessibilité pour les pilotes d'1,60 m à 1,80 m, avec des échancrures aux marchepieds autorisant de poser les deux pieds à plats au sol même aux petites jambes. Si un effort notable a été fait à leur intention pour pouvoir les allonger, les plus grandes se sentiront tout de même un peu à l'étroit. Et surtout, l'assise du X-Town est très confortable, tant pour le pilote que pour le passager qui posera son séant sur un large coussin.

Freinage couplé CBS

La position est détendue, et la prise en main du X-Town ne pose pas de souci. On apprécie tout de suite la bonne répartition des masses faisant oublier le poids de 177 kg à sec, et le rayon de braquage hyper court est un régal en ville.Ce GT compact est un parfait urbain dont la partie cycle joue très bien le compromis de la vivacité et de la stabilité, avec une jante de 14 à l'avant et 13 à l'arrière. Le châssis est rigoureux, comme l'était celui du Dink Street qui a bénéficié ici d'évolutions. Les plus aguerris en profiteront pour s'amuser, d'autant que la garde au sol autorise une prise d'angle de 37 ° et que les suspensions ne sont pas chewing gum (voire encore un peu trop fermes à l'arrière). Euro4 le permettant pour les 125 cm3, Kymco a opté pour le CBS couplé plutôt que pour l'ABS, afin de conserver un tarif attractif. Le levier gauche agit donc sur l'avant et l'arrière, le droit n'agissant que très gentiment sur l'avant seul : mordant, puissance, dosage, tout est réuni pour obtenir de bons ralentissements quelles que soient les circonstances.

Moteur Euro4

Le monocylindre à refroidissement liquide, 4 soupapes, développant 14,3 ch et 11,2 Nm, signe une toute nouvelle génération chez Kymco. Injection, refroidissement, lubrification, variateur, transmission : tout a été retravaillé non seulement pour satisfaire à Euro4 mais aussi pour améliorer l'efficacité par la réduction des frictions et la souplesse de fonctionnement, ainsi que la fiabilité. Résultat : la réactivité est bien meilleure et le comportement plus agréable, les vibrations sont bien gommées et le bruit plus discret même si il conserve toujours la touche un peu rugueuse propre à Kymco. On décolle sans latence au feu, même si l'on a vu plus vif, et on apprécie la disponibilité de ce moteur sur toute la plage de régime, sans creux à noter, jusqu'à la vitesse maxi de 105 km/h chrono (117 compteur).

Un GT urbain un tantinet sportif, performant, bien fini, valorisant et suffisamment pratique et protecteur, pour un tarif de lancement à 3 499 €, puis 3 699 € : le X-Town remplace avec brio le Dink Street. A tel point que l'on se demande même si il ne pourrait pas faire de l'ombre aux leaders du segment...

Avis de la rédaction sur Kymco X-Town 125 CBS
16.8/20
Un GT urbain un tantinet sportif, performant, bien fini, valorisant et suffisamment pratique et protecteur, pour un tarif de lancement à 3 499 € (puis 3 699 €) : le X-Town remplace avec brio le Dink Street. En plus, il n'a pas vraiment de concurrence directe, entre des PCX / Nmax à moins de 3000 € moins polyvalents, et des Forza / Xmax plus sportifs et statutaires mais largement au-delà de 4000 €. Il y a bien le Suzuki Burgman, mais dans sa version sans ABS ni freinage couplé, ou « l'ancien » Sym GTS EFI, qui accuse un peu le poids des ans (le nouveau avec ABS et 15 ch affichant 4399 €). Le X-Town est si convaincant que l'on se demande presque si il ne pourrait pas phagocyter les ventes du Downtown 125...
Design et finitionMoteur souple et linéaireBonne maniabilitéCoffre pour 2 casquesFreinage CBS convaincantEquipementsAccessibilité
Amortisseurs encore un peu fermesTableau de bord triste et pas de consoErgonomie pour les plus grandsCoffre biscornu
Les chiffresPrix3 699 €Puissance10,5 kW à 9000 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis16/20Look16/20Prix20/20Equipements16/20
 
2 commentaires - Kymco X-Town 125 CBS
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]