Kymco AK 550
Essai
13 mai 2017
Bmw G 310 R
Essai
06 mai 2017
Honda X-ADV
Essai
29 avril 2017
Mondial Hps 125
Essai
22 avril 2017
Yamaha TMAX 530 DX Euro4
Essai
15 avril 2017
MagPower R-Stunt 50
Essai
08 avril 2017
Suzuki GSX-S 750
Essai
02 avril 2017
KTM 1090 Adventure 2017
Essai
25 mars 2017
Peugeot Metropolis II
Essai
18 mars 2017
Kawasaki Z900
Essai
11 mars 2017
Triumph Bonneville Bobber
Essai
04 mars 2017

Kymco Downtown 125 ABS

Kymco Downtown 125 ABS©motoservices.com, motoservices.com
Les photos de l'essai

publié le 12 décembre

Pour 2015 chez Kymco, exit le Dink Street, place au Downtown, en 125 et en 350 cm3. Ce nouveau GT a de grandes ambitions, la première étant de faire aussi bien que son prédécesseur lors de sa sortie en 2009.

Design inédit et acéré, finition soignée, ergonomie repensée, aspects pratiques revus, moteur amélioré, ABS de série... Le Downtown arrive en ville !Fier de son partenariat avec BMW, Kymco a doté son nouveau GT d'une signature lumineuse qui n'est pas sans rappeler celle de la K 1600, où les les sont au programme, comme à l'arrière. Le gabarit est valorisant pour un 125, et la finition a encore grimpé d'un cran pour la marque. Les seuls éléments qui pourraient faire un peu moins haut de gamme sont le revêtement de la selle et les compteurs analogiques peu lisibles du tableau de bord, surtout pour la vitesse...Equipement completToutefois, l'écran numérique est complet : jauge de réservoir, température moteur, tension batterie, température air, consommation instantanée et moyenne, deux trips partiels, horloge. Le coffre contient un jet à l'avant et un (petit) intégral à l'arrière, et complété par deux vide-poches fermés mais sans serrure, dont un avec prise USB. Le tunnel central large et plat permettra aussi de transporter un sac, tandis qu'un porte-paquet facilitera la pose d'un top-case. Au guidon, warning à main droite, facilite à manipuler, et des leviers réglables. Le pare-brise de hauteur moyenne est fixe mais protège suffisamment pour un 125, et la largeur du tablier conséquente s'occupe de préserver vos jambes.Accessible et confortableAssez imposant, le Downtown reste accessible aux plus petits gabarits grâce aux échancrures du plancher qui compensent la hauteur de selle de 810 mm. Pour l'ergonomie, on reste dans les standards taïwanais, avec un guidon haut courbé vers le pilote, et une assise creusée avec un dosseret élevé, pour une position un peu typée custom. Les marchepieds avant permettent d'allonger un peu les jambes, mais pas complètement pour les plus grands, car très inclinés... Le confort a fait un pas en avant, avec une assise bien moelleuse agréablement soutenue par des amortisseurs préservant les lombaires. Pour le passager, c'est « royal au bar », tant du point de vue du confort que de l'ergonomie poignées-repose-pieds.Si avec 164 kg à sec, le Downtown 125 en a perdu 3 par rapport au Dink Street, cela reste un beau bébé. Toutefois, il est bien mieux équilibré, beaucoup plus maniable à basse vitesse et agile dans les coins, avec un train avant moins lourd, le rayon de braquage court facilitant par ailleurs les demi-tours.Moteur repris du Dink StreetRepris du Dink Street, le monocylindre 125 cm3 4-T, 4 soupapes, à injection et refroidissement liquide a bénéficié de quelques quelques retouches : système de refroidissement et alimentation améliorés pour réduire les émissions polluantes et satisfaire aux normes Euro4 dès 2016, balancier d'équilibrage pour contenir les vibrations, réduction des frictions pour abaisser la consommation.Ses valeurs de puissance et de couple sont en très légère baisse par rapport au Dink Street avec 10,5 kW à 9000 tr/min et 11,2 Nm à 7000 tr/min. Ce n'était déjà pas un foudre de guerre au démarrage, eh bien cela n'a pas changé. Passé ce temps de latence, il se rattrape à mi-régime avec des reprises suffisantes sans plus, pour grimper gentiment à sa vitesse maxi de 115 km/h compteur, 105 chrono. Le gain appréciable de cette évolution se situe ailleurs, puisque ce mono est plus silencieux, distille moins de vibrations et profite d'une transmission assouplie bien plus agréable. Côté conso, nous avons obtenu 4,3 l/100 km, mais ce résultat est à pondérer puisque nous avons essentiellement roulé à fond sur voie rapide... Pour l'entretien, l'intervalle est préconisé à 5000 km pour la vidange, 20 000 km pour la courroie.Suspensions et freinage améliorésCadre et partie-cycle sont eux aussi hérités du Dink Street, avec des progrès tangibles. Rigoureux, le Downtown est impérial de stabilité sur voie rapide, avec ses jantes de 14 pouces à l'avant et 13 à l'arrière. Son train avant un peu plus léger n'est pas pénalisant sur cette cylindrée. Les suspensions améliorées préservent le confort sans que la tenue de route en pâtisse et la garde au sol est tout à fait correcte. Enfin, si les dimensions des disques de frein sont inchangées, l'étrier avant dispose désormais de 3 pistons au lieu de 2. Feeling, puissance et dosage sont presque parfaits, à l'avant comme à l'arrière. L'ABS Bosch est assez sensible, surtout à l'arrière, avec des réactions un peu sèches dans les leviers. La faute aux pneus Kenda dont le grip n'est pas extraordinaire ?Un Kymco sans complexesDesign percutant, finition, confort et maniabilité améliorés, freinage plus performant, aspects pratiques au rendez-vous : voilà un scooter GT cohérent et attractif. On aurait apprécier un moteur un peu plus réactif au démarrage, mais avec son tarif plancher de 4 099 €, c'est presque le GT le moins cher du marché !

Avis de la rédaction sur Kymco Downtown 125 ABS
16/20
Présenté comme un tout nouveau scooter, le Downtown n'est en réalité qu'une évolution du Dink Street. Une évolution réussie avec un design percutant, une finition, un confort et une maniabilité en hausse, sans oublier un freinage plus performant. Les aspects pratiques sont aussi au rendez-vous, sans chichis. Là où pointe une petite déception, c'est au niveau du moteur, qui bien que globalement efficace, plus silencieux et plus souple, aurait mérité autant d'attentions que le nouveau 350 cm3 pour sa part très réussi comme vous pourrez le lire dans notre essai très prochainement. Toutefois, l'ensemble offre un scooter GT cohérent et attractif avec ce tarif plancher de 4 099 €. A part le Sym GTS 125 ABS à 3 999 €, tous les concurrents, à la date de mai 2015, sont plus chers !
DesignFinitionConfortComportementManiabilité en hausseFreinage amélioréEquipementsPrix
Moteur indolentPlace pour les grandes jambesPneusCompteur vitesse peu lisible
Les chiffresPrix4 199 €Puissance10,5 kW à 9000 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur12/20Chassis16/20Look20/20Prix16/20Equipements16/20
 
1 commentaire - Kymco Downtown 125 ABS
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]