Kymco Like 125 2017
Essai
22 juillet 2017
Bmw R 1200 GS 2017
Essai
15 juillet 2017
Indian Roadmaster Euro4
Essai
08 juillet 2017
TGB Blade 600 LT EPS
Essai
01 juillet 2017
Masai Scrambler 125 E4
Essai
24 juin 2017
Yamaha Xmax 300
Essai
17 juin 2017
Honda CMX 500 Rebel
Essai
03 juin 2017
Kymco AK 550
Essai
13 mai 2017
Bmw G 310 R
Essai
06 mai 2017
Honda X-ADV
Essai
29 avril 2017

KTM 1190 Adventure

KTM 1190 Adventure

Les photos de l'essai

publié le 16 août

Destiné à séduire un public plus large que celui de la compétition, l'Adventure a été le premier modèle routier polyvalent de KTM. La montée en gamme se poursuit aujourd'hui à la fois sur le plan de la cylindrée que sur celui de la technologie embarquée. Découverte de ce fleuron de la firme autrichienne.

ABS intelligent

Toujours aussi belle et sobre, la nouvelle KTM Adventure 2014 franchit un cap dans la sécurité active en introduisant le MSC, un ABS couplé fonctionnant parfaitement sur l'angle et n'influant que peu sur la trajectoire. Le MSC repose sur les étriers de frein avant 4 pistons à fixation radiale signés Brembo et sur les deux disques oversize de 320 mm assurant puissance et contrôle. Le levier réglable en écartement actionne également le frein arrière. Le disque de 267 mm est pincé par un étrier 2 pistons. Autant dire que freiner se fait sans aucune arrière pensée, quelles que soient les conditions de roulage. 

Plus confortable qu'on ne le pense

L'Adventure 2014 propose une ergonomie conducteur entièrement réglable : le guidon dispose d'un mouvement horizontal de 10 mm tandis que les platines repose-pieds peuvent être reculées et rehaussées très simplement. KTM hausse également au passage le niveau de finition et corrige quelques éléments pouvant mal vieillir. L'embout de silencieux et sa patte de support sont revues, et une protection thermique équipe dorénavant le dessous de la selle conducteur.

Cette dernière propose 2 réglages de hauteur (860 et 875 mm) et une arcade carrée rentrant dans les jambes une fois installé à bord. Son confort ferme est heureusement compensé par des suspensions à réglage électronique affichant un débattement de 190 mm. On peut ainsi opter pour 4 niveaux : Confort, Street, Sport et Enduro et 4 positions de précharges. Cette suspension se règle, soit de manière indépendante, soit en combinaison avec le mode moteur choisi.

Un moteur démonstratif

Le bicylindre en V à 75° équipant l'Adventure est un monstre de sensations. Titrant désormais 1195 cm3, il affiche un caractère viril et une réponse très musclée dans les tours. Si la puissance native de 110 kW (150 ch) est bridée à 78 kW, en France oblige, et si l'on perd au passage un peu de souplesse et de velouté, rouler en 6ème à un peu plus de 50 km/h est tout-à-fait possible. Sur ce millésime 2014, KTM a porté l'intervalle entre les révisions à 15 000 km, de quoi rassurer n'importe quel gros rouleur, même si elle conserve une transmission finale par chaîne.

Anti-patinage, anti-lever de roue avant, anti-lever de roue arrière, l'Adventure est conçue pour rester sur ses deux roues. Chaque assistance est cependant désactivable et paramétrable sur plusieurs niveaux d'intervention. Les amateurs de conduite sportive ou de tout sécurisé apprécieront. 

Pression des pneus au guidon

L'instrumentation LCD est claire et exhaustive. Elle se manipule à un doigt et de manière très intuitive depuis un commodo à l'ergonomie parfaite. Il est possible de choisir 2 affichages favoris et d'y régler les options moteur et suspension. On pourra également consulter la pression des pneumatiques, mesurée d'origine. Reste des clignotants peu agréables à manipuler.

Vive, alerte et magistrale, l'Adventure n'en finit pas de surprendre par sa neutralité. Les 230 kilos annoncés en paraissent facilement 20 de moins et la santé du moteur efface la moindre trace de morosité. Moto confiance par excellence, robuste et volontaire, l'Adventure est à même de vous emmener très loin avec ses 23 litres d'essence embarqués et sa consommation contenue. Plus de 350 kilomètres sont ainsi possibles et le désert ne lui fait pas peur, en témoigne le petit aileron cranté sur le bras oscillant permettant de changer de roue au milieu des dunes... reste une bulle protectrice, certes, mais provoquant de nombreuses turbulences. Réglable mécaniquement à l'arrêt, elle est efficace, mais peu pratique. Dommage. 

Prêt pour des aventures ?

Alors Prêts pour l'Adventure ?KTM nous propose en tout cas le plus évolué des maxitrails, idéalement bien armé pour affronter la référence allemande de la catégorie : la R 1200 GS.

Avis de la rédaction sur KTM 1190 Adventure
18.4/20
Mieux équipée et moins chère d'origine que la R 1200 GS, l'Adventure est également plus simple d'utilisation au niveau des assistances électroniques que la déjà très bonne Dorsoduro 1200, plus confortable que la Mulistrada, plus caractérielle que la DL 1000 V-Strom, plus légère qu'une Stelvio et... Tout simplement excellente. Ses atouts ? Nombreux, mais surtout une belle homogénéité doublée de la possibilité de régler presque entièrement la position de conduite. L'une des grandes forces de KTM ? Proposer des motos au dessus du lot et idéalement équipées, dont la seule prétention est d'être la meilleure, tout simplement... Il y aura donc un avant et un après MSC qu'on se le dise si l'on est amateur d'assistances et de sécurité passive. Car il faut en vouloir pour aller tester la nouvelle fonctionnalité de l'ABS Bosh de cette KTM : pouvoir piler plein angle sans craindre de déraper.
Motorisation viveQualité des assistancesNiveau d'équipementRapport Prix/sensations
Commande de clignotants peu agréableBulle perfectible
Les chiffresPrix13 995 €Puissance78,2 / 110 kW à 9500 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis20/20Look20/20Prix16/20Equipements20/20
 
0 commentaire - KTM 1190 Adventure
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]