Benelli TRK 502
Essai
16 septembre 2017
Bullit Hero
Essai
09 septembre 2017
Harley-Davidson Street Rod 750
Essai
02 septembre 2017
Honda SH 125i Euro4
Essai
19 août 2017
Yamaha MT-10 2017 Euro 4
Essai
12 août 2017
Kawasaki Versys-X 300
Essai
29 juillet 2017
Kymco Like 125 2017
Essai
22 juillet 2017
Bmw R 1200 GS 2017
Essai
15 juillet 2017
Indian Roadmaster Euro4
Essai
08 juillet 2017
TGB Blade 600 LT EPS
Essai
01 juillet 2017
Masai Scrambler 125 E4
Essai
24 juin 2017

Honda CB500 F (2016)

Honda CB500 F (2016)

Les photos de l'essai

publié le 10 septembre

Pour 2016, La CB 500 F peaufine surtout son look, mais bénéficie aussi d'une nouvelle fourche. Disparue du catalogue Honda en 2005, la CB 500 F signait son retour en 2013, renouvelant l'entrée de gamme du constructeur et proposant une réponse abordable aux nouveaux possesseurs du permis A2 / 35 kW qui préfèrent le neuf à l'occasion.

La Honda CB 500 se décline toujours en trois versions : le roadster, la sportive et le trail, mais elle soigne sa ligne et son look et intègre quelques évolutions utiles ou futiles. Voici le roadster CB 500F, une machine qui arrive à point. Pas chère, sûre avec l'ABS et surtout facile, elle a tout pour séduire les débutants soumis au permis A2.

Sexy, cette CB500 F

Dès le premier regard, on voit que l'on a voulu faire une moto plus séduisante que par le passé. On quitte presque le monde de la basique pour celui du roadster. Les nouvelles écopes de réservoir, plus courtes, dégagent le moteur qui reçoit des carters bronze et cela donne une touche plus sportive avec l'arrière affiné. Avec l'ajout de feux à led, on a une moto bien plus valorisante, même au niveau sonorité avec cet échappement plus court et plus vivant. De plus la finition est aussi en hausse : rien à redire désormais.

Bien installé

Il est important pour un débutant - et cette Honda vise avant tout cette clientèle -, que la moto mette en confiance. Carton plein pour la CB 500F qui offre une selle accessible avec sa hauteur de 785 mm et naturelle avec un guidon plat légèrement rehaussé qui offre ainsi une bonne prise en mains. Les commodos inversent l'emplacement habituel du klaxon et des clignotants : un coup à prendre chez Honda depuis déjà quelques années qui ne posera aucun problème aux novices. Ils intègrent également les warning et un coupe-contact.

L'instrumentation, entièrement numérique, surplombe le phare. Sur fond bleu, elle propose les informations usuelles : compte-tours, totalisateurs, montre, mais aussi une jauge à essence à segments avec un indicateur de consommation instantanée et moyenne.

Moteur studieux

Le bicylindre de la CB500 n'est pas un joyeux luron dévergondé qui va vous procurer des frissons au quotidien, c'est plutôt un travailleur de l'ombre qui ne veut pas se faire remarquer. On pourra le trouver mou du genou, manquant de coffre en bas et offrant peu d'allonge en haut, mais c'est au bénéficie de la facilité et de la sécurité. Ce moteur 471 cm3 délivre ses 35 kW à 8500 tr/mn avec un couple maxi de 43 Nm à 7000 tr/min, et une courbe de puissance très linéaire, qui gomme donc les sensations. On peut tirer les rapports, au nombre de 6, haut dans les tours, ou les passer à 4000 tr/min, cela ne change pas grand chose. On remarque juste une boîte de vitesses parfaite, onctueuse et précise. Mais le levier d'embrayage n'est pas réglable, contrairement à celui de frein. Le débutant aurait apprécié la présence d'un affichage du rapport engagé au tableau de bord.

Châssis rigoureux

Finalement, le tort vient peut être de l'excellente partie-cycle d'une rigueur impressionnante et qui ne se laisse jamais prendre en défaut. Pour une conduite sportive, on peut même ajuster les suspensions - la fourche est désormais réglable, l'amortisseur Pro-link l'étant déjà sur 9 positions - pour durcir un peu le tout et gagner en stabilité en virage. Voici une moto ultra sûre qui ne surprendra jamais et pardonne toujours. Elle prend de l'angle à volonté, les pneus et les jantes en 17 pouces tiennent bien et on s'amuse à son guidon. On note juste quelques vibrations, non filtrées par le contre-arbre d''équilibrage moteur et son montage porteur dans le cadre type Diamant. Avec ses 190 kg en ordre de marche (tous pleins faits), on maîtrise facile !

Le freinage, confié à deux disques - 320 mm avant et 240 mm arrière - , est également dosable et puissant. L'ABS de série aussi n'est toujours pas couplé, mais il se montre discret. Là encore les débutants vont apprécier pour le prix d'avoir une sécurité maxi.

Notre essai a été trop court pour juger de la consommation exacte, mais on peut tabler sur plus de 400 km d'autonomie avec le réservoir plus grand de 1 litre (16,7 litres) et moins de 4 l/100 km ! Economique, je vous disais...

Une moto de conjoncture

Toujours aussi facile et rigoureuse, la CB 500 F se fait plus attirante pour 2016. Une ligne plus sportive et une finition en hausse en font une moto plus valorisante que par le passé et qui n'a rien perdu de ses atouts. Avec un prix encore plus agressif de 250 € inférieur à l'opus précédent, Honda vise ouvertement à détourner de l'occasion les nouveaux permis A2, jeunes et moins jeunes, puisque désormais tous les novices à moto vont être concernés. 

Avis de la rédaction sur Honda CB500 F (2016)
17.6/20
Toujours aussi facile et rigoureuse, la CB 500 F se fait plus attirante pour 2016. Une ligne plus sportive et une finition en hausse, en font une moto plus valorisante que par le passé et qui n'a perdu aucun de ses atouts. Avec un prix encore plus agressif de 250 € inférieur à l'opus précédent, Honda vise ouvertement à détourner de l'occasion les nouveaux permis A2, jeunes et moins jeunes, puisque désormais tous vont être concernés.
Style et finition améliorésComportement sainFreinage ABS progressifFacilité de conduiteHauteur de selleTarifLevier frein réglable
Caractère moteur effacéPas d'affichage du rapport engagéPlus de poignée passagerLevier embrayage non réglable
Les chiffresPrix5 699 €Puissance35 kW à 8500 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis20/20Look20/20Prix20/20Equipements12/20
 
3 commentaires - Honda CB500 F (2016)
  • avatar
    dom11 -

    c'est ça en "mieux" ?????? sans déconner elle est moche cette bécane !......deux cylindres tout lisses qui ne ressemblent à rien, l'avant "aplatît" qu'on dirait le nez casser d'un boxeur, un réservoir qui semble "énorme" pour ce châssis...........ça c'est le genre de moto qui est destinée à tous les gros "pèdzes" pour faire les "quéqués" en ville et qui font monter le coût de l'assurance avec leurs styles de conduites à la con......faut surtout pas acheter ça pour faire de la route..........et pi........ça serait bien que les constructeurs de motos commencent à penser à l'environnement.......certes les motos ne fonctionnent pas au "diésel" (heureusement !), mais elles polluent quand même.........quitte à utiliser des moteurs d'apparences "moches" autant utiliser des moteurs à combustion BIO .

  • avatar
    dodollulusse -

    f comme foutue saloperie , un tas de plastiques , pour les motards d'aujourdhui , c'est tout dire !

  • avatar
    Ccon -

    J'ai eu une 500 f. Le F indique Four soit 4 cylindres. Celle-la devrait plutôt s'appeler 500 T ,Twin soit 2 cylindres

    avatar
    vaudaine -

    F ça fait aussi pour 4 temps

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]