Benelli TRK 502
Essai
16 septembre 2017
Bullit Hero
Essai
09 septembre 2017
Harley-Davidson Street Rod 750
Essai
02 septembre 2017
Honda SH 125i Euro4
Essai
19 août 2017
Yamaha MT-10 2017 Euro 4
Essai
12 août 2017
Kawasaki Versys-X 300
Essai
29 juillet 2017
Kymco Like 125 2017
Essai
22 juillet 2017
Bmw R 1200 GS 2017
Essai
15 juillet 2017
Indian Roadmaster Euro4
Essai
08 juillet 2017
TGB Blade 600 LT EPS
Essai
01 juillet 2017
Masai Scrambler 125 E4
Essai
24 juin 2017

Harley-davidson Road Glide Spécial

Harley-davidson Road Glide Spécial

Les photos de l'essai

publié le 6 juin

Disparue de la gamme française Harley depuis 1999, la Road Glide nous revient pour 2015 et se fait « Special ». Son nez de requin fait donc un retour remarqué chez nous, d'autant plus qu'elle est dotée de nombreuses améliorations issues du projet Rushmore de 2013.

On la reconnaît tout de suite au milieu des autres Harley : la Road Glide et son « shark nose » (nez de requin) capte le regard, d'autant plus lorsque ses nouveaux et puissants feux à leds sont allumés. Ceux-ci sont particulièrement efficaces, tant pour voir que pour être vu. Court carénage avant et valises rigides : le style bagger est affirmé.

Ergonomie revue

Moins imposante qu'une Electra, la Road Glide dispose tout de même d'un bon gabarit. Si la selle est peu élevée à 695 mm, la largeur de l'assise et celle du carter gauche vite brûlant gênent un peu les jambes courtes... Reste que le poids de 369 kg à sec est présent lors des manœuvres à basse vitesse. L'ergonomie au guidon a été revue par rapport au dernier millésime distribué aux Etats-Unis : guidon rapproché du pilote de 13 cm et à l'angle d'inclinaison modifié. Les petits apprécieront, mais le guidon demeure large. Le carénage est lui aussi désormais plus proche du pilote, afin que le nouveau système « d'infotainement » soit plus accessible. Le Road Glide 2015 reçoit en effet la dernière Boom! Box, version 6.5 GT à écran TFT tactile (avec radio, prise aux, GPS, infos voyage etc.), gérée par différents commodos aux poignées : pas mal de boutons à manipuler, mais ils sont ergonomiques et on s'y retrouve vite.

Requin ballerine

Au-delà de 30 km/h, la moto se fait plus légère et l'on s'étonne même de sa relative agilité. Grâce à la fixation spécifique du carénage avant sur le cadre et non sur la fourche, le train avant se fait plus léger et plus réactif que sur les autres modèles Touring. Les enchaînements de virage ne sont pas une corvée, la direction est précise, et les kilos sont vite oubliés. Grâce à un cadre renforcé qui lui confère une saine rigueur, les plus hardis auront vite fait de faire frotter pots et marchepieds de chaque côté. La Road Glide embarque le Twin Cam 103 (1690 cm3) dans sa version optimisée High Output sortie l'an passé. Il développe une puissance de 64 kW,  et 138 Nm de couple. Gros couple au programme donc dès les bas régimes jusqu'à 3500 tr/min, gain en souplesse aussi car il ne rechigne pas à reprendre à 1800 tr/min sur le 5è rapport. Le 5è rapport a été raccourci pour offrir de meilleures reprises entre 90 et 130 km/h et un cruise control fait son apparition. La boîte est ferme mais verrouille bien.

Freinage Reflex

La selle est accueillante pour le pilote, mais le passager en revanche devra réclamer son sissy-bar pour les longues virées. La tête de fourche ne fait pas de la figuration question protection du buste, et peu de remous désagréables viennent perturber le casque. Il semblerait que les nouveaux évents conçus justement pour dévier les flux d'air soient efficaces... Un peu moins que les amortisseurs au faible débattement, qui réagissent sèchement sur les grosses contraintes. La fourche  La fourche semble en regard un peu trop souple, un contraste que la tenue de route ressentira légèrement en grande courbe rapide au passage des raccords de bitume. L'avant plonge aussi gaillardement au freinage, d'autant plus que celui-ci est nettement plus efficace qu'auparavant. Désormais couplé avant-arrière au-dessus de 40 km/h sur les Touring (système baptisé Reflex) et doté de l'ABS, il réagit plus vite et plus vivement à la pédale qu'au levier, qui demande un peu de poigne. Si le mordant n'est pas débordant, la puissance est là, mais tout en progressivité. Il ne faut pas hésiter à y aller pour stopper la masse. L'ABS intervient à l'arrière à propos et en douceur.

Road trip

La Road Glide 2015 a donc profité de toutes les améliorations portées par le projet Rushmore et s'affirme comme une Touring dynamique au look différent dans la gamme américaine.

Avis de la rédaction sur Harley-davidson Road Glide Spécial
16/20
La Road Glide 2015 a donc profité de toutes les améliorations portées par le projet Rushmore et s'affirme comme une Touring dynamique au look différent dans la gamme américaine. Tout le monde n'appréciera certes pas son nez agressif à la façon d'une calandre de Ford Mustang, mais il serait dommage de s'arrêter à cette considération et de ne pas goûter au bel équilibre entre cruiser et GT à la mode US qu'elle offre.
Look originalAérodynamiqueSouplesse et allonge moteurFreinage amélioréEquilibre et rigueur
Manœuvres basse vitesseChaleur moteurSuspension arrière
Les chiffresPrix26 090 €Puissance64 kW à 5010 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis16/20Look16/20Prix12/20Equipements20/20
 
0 commentaire - Harley-davidson Road Glide Spécial
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]