Benelli TRK 502
Essai
16 septembre 2017
Bullit Hero
Essai
09 septembre 2017
Harley-Davidson Street Rod 750
Essai
02 septembre 2017
Honda SH 125i Euro4
Essai
19 août 2017
Yamaha MT-10 2017 Euro 4
Essai
12 août 2017
Kawasaki Versys-X 300
Essai
29 juillet 2017
Kymco Like 125 2017
Essai
22 juillet 2017
Bmw R 1200 GS 2017
Essai
15 juillet 2017
Indian Roadmaster Euro4
Essai
08 juillet 2017
TGB Blade 600 LT EPS
Essai
01 juillet 2017
Masai Scrambler 125 E4
Essai
24 juin 2017

Daelim Steezer-S

Daelim Steezer-S

Les photos de l'essai
Daelim Steezer-S
20

publié le 28 novembre

Comme le Honda PCX et dernièrement le Tricity et le Nmax chez Yamaha, la marque coréenne a opté pour un nouveau bloc 125 à refroidissement liquide avec radiateur latéral solidaire du bloc moteur. Un gain en compacité et en simplicité car cela supprime toutes les durites.

D'entrée, on note le silence de fonctionnement. Les accélérations sont bonnes, linéaires, mais sans plus... Coté vitesse de pointe, le Daelim accroche 115 km/h compteur, soit 105 km/h réels... Sur le papier, il revendique 13 chevaux à 8500 trs/min, mais aussi un couple que seuls les 154 kg de ce scooter pénalisent un peu. Il est vrai que c'est le luxe à bord avec l'équipement d'un GT! 

Smart-key

Smart-key que l'on garde dans la poche et qui déverrouille contacteur, direction, trappe à essence. Pare-brise, selle à ouverture électrique, coffre logeant casque intégral + jet écran, avec éclairage et prise 12 volts. 

Deuxième prise dans le rangement avant qui ferme à clé. Cela permet d'y recharger son portable en sécurité. Au guidon, coupe-contact et warning; aux pieds, deux béquilles faciles à mettre en place et pour le passager, un généreux dosseret, prolongé en porte-paquets, et des repose-pieds escamotables. 

Ponton central

Si l'instrumentation est simple et essentielle avec juste montre, totalisateur partiel, jauge essence à segments et température moteur à aiguille, le bilan équipement est très positif, ce qui classe toute de même le Steezer au sommet de la catégorie de GT-urbain. 

Pour s'installer à bord, Il faut enjamber un ponton un peu haut, mais avec mon mètre 75, j'ai les deux pieds à plat au sol. La position de conduite est dominante avec une instrumentation et un guidon placés assez bas. Le plancher laisse le loisir de deux positions pour les pieds et le tablier reste loin des genoux. On a de la place à bord. 

Sportif dans l'âme

Coté châssis, chez Daelim, on a retenu des roues en 14 pouces avant et arrière histoire de faire du Steezer un excellent routier. Il faut reconnaitre que la stabilité s'impose d'entrée de jeu. Même si cela nuit un peu à l'agilité en ville ; sur route, c'est d'une stabilité et d'une rigueur incroyable. On peut y aller franco, ça tient vraiment bien par terre ! 

En zone urbaine, le Daelim s'en sort bien avec un rayon de braquage court qui lui permet de ne jamais resté coincé, il faut juste s'habituer au poids haut perché qui le rend sensible de direction à basse vitesse.

Coté freinage, Daelim reste fidèle au freinage couplé. Un régal d'efficacité et de puissance sur ce Steezer doté de deux disques de 220 mm pincés par des étriers double piston. On préfère d'ailleurs n'utiliser que le levier gauche en usage courant, le droit servant juste d'appoint.

Feux leds

Pour séduire, le Steezer dispose de jolis feux à led soulignant les blocs avant et arrière et d'une selle accueillante avec dosserets pilote et passager. Elle assure le confort alors que les suspensions arrière se montrent vraiment fermes.

Le pare-brise vient tout juste au niveau du buste et la protection qui va avec. C'est le seul point où le Steezer-S s'éloigne un peu du GT.

Excellente alternative

Le Steezer-S est homogène, et même si l'on attendait un peu mieux en performances, il s'impose question sobriété avec 3,2 litres en usage intensif. Son réservoir de 9,6 litres est donc très largement suffisant pour un usage quotidien. 

Voilà donc une excellente alternative au Peugeot Citystar, mais aussi au Honda PCX et autre Yamaha Nmax/MBK Ocito...

Avis de la rédaction sur Daelim Steezer-S
17.6/20
Le Steezer S est homogène, et il se place dans le haut du panier des GT urbains. A ce tarif, il vient concurrencer les Honda PCX et Yamaha Nmax, mais avec un statut supérieur. On apprécie son grand coffre logeant deux casques jets écran ou intégraux et un aspect plus cossu que les japonais. Il offre par ailleurs une vraie alternative au Peugeot Citystar qui s'affiche au même prix, mais avec un style moins sport.
Look dynamiqueFeux à ledsMoteur sobre et silencieuxSmart keyFinitionVaste coffreEquipementFreinage couplé
ProtectionAmortisseurs fermes
Les chiffresPrix3 165 €Puissance10 kW à 9500 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis16/20Look20/20Prix16/20Equipements20/20
 
0 commentaire - Daelim Steezer-S
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]