Benelli TRK 502
Essai
16 septembre 2017
Bullit Hero
Essai
09 septembre 2017
Harley-Davidson Street Rod 750
Essai
02 septembre 2017
Honda SH 125i Euro4
Essai
19 août 2017
Yamaha MT-10 2017 Euro 4
Essai
12 août 2017
Kawasaki Versys-X 300
Essai
29 juillet 2017
Kymco Like 125 2017
Essai
22 juillet 2017
Bmw R 1200 GS 2017
Essai
15 juillet 2017
Indian Roadmaster Euro4
Essai
08 juillet 2017
TGB Blade 600 LT EPS
Essai
01 juillet 2017
Masai Scrambler 125 E4
Essai
24 juin 2017

Bullit Hero

Bullit Hero

Les photos de l'essai
Bullit Hero
20
Diaporama

publié le 9 septembre

Avec son look singulier, la Hero 125 est déjà une grande émotion visuelle. Au guidon maintenant, avec son lot de sensations sur route ou sur les chemins, le scrambler de Bullit Motorcycles ne déçoit pas. Toutefois, il se mérite...

Dans un contexte on ne peut plus concurrentiel, Bullit a fait le choix de frapper fort pour se démarquer sur le segment scrambler. Avec un look radical et sans compromis : énorme débattement affiché par les suspensions, gommards sculptés comme des bodybuilders californiens, selle très courte (comme le garde-boue avant d'ailleurs), petit phare à spoiler, plaques latérales et guidon cross, son style off road soigné impressionne en statique. D'autant plus qu'hormis quelques rares câbles apparents (niveau moteur et plaque latérale) sa finition n'est pas en reste. On apprécie enfin son bras oscillant en alu, matériau également employé au niveau du sabot moteur et du guidon cross. Et quel pot d'échappement !

Petites jambes s'abstenir ! 

Mais avec une selle perchée à 860 mm du sol, et même 910 mm si l'on joue sur l'ancrage de l'amortisseur, chevaucher ce scrambler n'est pas donné aux plus petits d'entre nous. Sans talon ni talonnette, les moins d'1,70 m devront donc ronger leur frein, mais l'arcade fine de la selle les aidera. Dommage, car une fois installé à son bord la Hero propose une bonne ergonomie des commandes, grâce à son guidon à peine cintré et assez large. Au niveau des pieds le constat est identique : sélecteur ou pédale de frein taillés courts tombent naturellement sous les pieds. Enfin, la position de conduite est peu contraignante : on se maintient buste droit et bras écartés, alors que les jambes ne sont pas vraiment repliées.

Une bonne présence moteur

Il est pas mal ce petit mono reprenant les plans d'un vieux brevet Suzuki ! Certes avec sa culasse 2 soupapes et son refroidissement par air il est plutôt basique, toutefois son couple bien présent et les 11,5 chevaux qu'il développe ont suffisamment d'allant pour assurer un bon agrément au quotidien sur la route. Et même lors des sorties typées off road. En l'absence de compte-tours impossible de faire état de sa plage de prédilection, néanmoins nous l'avons trouvé aussi présent dans les tours qu'il y est vibrant. Et bruyant, avec son pot façon SuperTrapp, un atout au départ car cela lui donne une identité sonore valorisante, mais qui s'avère fatiguant lorsque l'on s'éternise sur la route. Et côté transmission, la boîte à 5 rapports est assez originale pour son étagement. On trouve en effet 4 premières vitesses assez courtes qui aident en ville, comme en off-road. 

Scrambler bien urbain, mais pas que !

La Bullit est plutôt du genre facile. Certes, il faut d'abord se faire à sa direction un peu particulière, car compte tenu de sa géométrie et de sa roue avant de 18 pouces elle demande une certaine implication au moment de tourner. Une fois mis en confiance par ce train avant, évoluer dans la circulation au guidon de cette moto légère ne pose guère de difficulté. On apprécie la hauteur des rétroviseurs, qui passent au-dessus de ceux des voitures, sans oublier le bon rayon de braquage. L'hydraulique des suspensions confère une bonne tenue sur la route. Sur l'angle, le grip des pneumatiques à crampons oblige toutefois à une certaine prudence. En revanche en tout-chemin la Hero fait étalage d'un très bon potentiel. Ses pneumatiques "Kingstone" ont du grip, la garde au sol de 25 cm est parfaite et l'amortissement de ses suspensions permet d'évoluer sur des surfaces très accidentées. Debout sur les repose-pieds agrippants, il est aisé de piloter ce Scrambler light. Enfin, son guidon cross permet de se porter facilement sur l'avant. Attention seulement au bruit de son échappement pouvant déranger la faune locale... 

Bons freins, pneus délicats !

Mordant, progressivité : le freinage avant est très sérieux. L'arrière combiné est également rassurant car la pédale de frein est accessible et que la répartition du freinage n'est pas trop sur l'avant (70 % sur l'arrière, à notre sens). Sur les phases appuyées, la plongée de la fourche est contenue, mais le grip des pneumatiques à crampons n'incite pas vraiment à taper dedans. Au niveau de l'instrumentation le simple compteur analogique est plutôt avare en informations. En effet, on ne trouve pas de kilométrage partiel, pas de jauge et peu de voyants, si ce ne sont les indicateurs de réserve, de changement de direction, de feux de route ou de point neutre. Quant aux commodos, ils sont des plus basiques. 

Bullit Hero 125 E4 2017 : un joujou extra !

La Hero est un cas à part sur le segment néo-rétro 125. Grâce à son style scrambler sans concession, elle est effet plus radicale que les autres vintage permis B/A1. Elle embarque des équipements de bonne facture, que ce soit au niveau de ses suspensions réglables à grands débattements, de son système de freinage ou de son échappement. Voilà de quoi justifier son prix plus élevé que la moyenne, 2899 €, un tarif qui reste toutefois raisonnable au regard de la qualité du produit final. Et de son originalité !

Avis de la rédaction sur Bullit Hero
15.2/20
La Hero est un cas à part sur le segment néo-rétro 125. Grâce à son style scrambler sans concession, elle est effet plus radicale que les autres vintage permis B/A1. Et même si elle fait l'impasse sur les marques connues, elle embarque des équipements de bonne facture, que ce soit au niveau de ses suspensions réglables à grands débattements, de son système de freinage ou de son échappement. Son poste de pilotage respire également la qualité, comme son bras oscillant en aluminium, son sabot de protection ou sa casquette de phare. Voilà de quoi justifier son prix plus élevé que la moyenne, 2899 €, un tarif qui reste toutefois raisonnable au regard de la qualité du produit final. Et de son originalité !
Look de dingue !FreinageSonorité de l'échappementEnduro
Allonge moteurHauteur de selle
Les chiffresPrix2 899 €Puissance8,5 kW à 8750 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur12/20Chassis12/20Look20/20Prix16/20Equipements16/20
 
0 commentaire - Bullit Hero
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]