Benelli TRK 502
Essai
16 septembre 2017
Bullit Hero
Essai
09 septembre 2017
Harley-Davidson Street Rod 750
Essai
02 septembre 2017
Honda SH 125i Euro4
Essai
19 août 2017
Yamaha MT-10 2017 Euro 4
Essai
12 août 2017
Kawasaki Versys-X 300
Essai
29 juillet 2017
Kymco Like 125 2017
Essai
22 juillet 2017
Bmw R 1200 GS 2017
Essai
15 juillet 2017
Indian Roadmaster Euro4
Essai
08 juillet 2017
TGB Blade 600 LT EPS
Essai
01 juillet 2017
Masai Scrambler 125 E4
Essai
24 juin 2017

Bullit Cooper

Bullit Cooper

Les photos de l'essai
Bullit Cooper
20
Diaporama

publié le 10 octobre

Nous connaissions Mash, voici Bullit, les mêmes petites 125 chinoises lookées Vintage avec un style encore plus anglais et une déco plus chic. Voilà pour les apparences mais la marque Bullit peut aussi compter sur des tarifs tout aussi compétitifs. La guerre est donc déclarée dans le monde du 125 Vintage !

Cooper chic

La Cooper joue la carte so-chic mais pas de surprise, cela reste une moto simple, un petit roadster joliment réalisé et dont la finition se montre très correcte. Le logo Bullit Motorcycles en relief sur le réservoir de 12,5 litres doté de ses grip-genoux, fait cossu. Le sigle Cooper avec le drapeau anglais sème même le doute sur ses origines chinoise.

On s'installe au guidon, constatant une position de conduite naturelle. La selle se positionnant à 760 mm, tous et toutes ont les deux pieds parfaitement au sol à l'arrêt. Le guidon peint en noir mat comprend le commutateur d'éclairage, le démarreur et le coupe-contact à droite. Au centre, prend place le compteur rond avec totalisateurs général et partiel à rouleaux. Deux voyants, clignotant et point mort, complètent une instrumentation minimaliste.

En route, le charme opère

Démarreur et le démarrage est alors immédiat laissant entendre une belle sonorité rauque et valorisante sortir du silencieux « saucisson ». Une appellation due à sa forme qui se réduit à un tube en entrée et en sortie. 

La Cooper embarque un moteur 4 temps à refroidissement par air d'origine Suzuki. Il propose un peu plus de 11 chevaux à 10 000 tr/mn avec un couple de 9 Nm. Tout cela associé à une boîte 5 rapports bien étagée et verrouillant facilement  les passages de vitesse. Le moteur se montre vigoureux et accélère correctement jusqu'à 90 km/h, affichant même une bonne allonge pour passer les 100 km/h. Seulement à haut régime, au-dessus des 8000 tr/min, les vibrations se font un peu sentir. Bonne surprise même en côte où le monocylindre ne faiblit pas avec la pente. On s'amuse donc bien vite à son guidon, d'autant que la moto est facile.

Agile et sûre

Avec ses 108 kg sur la balance, la Cooper se manie avec facilité. Les jolies jantes rayonnées chaussent des pneus de 18 pouces à l'avant et de 16 pouces à l'arrière, assurant une bonne tenue en virage. La Bullit reste réactive et l'on peut corriger sa trajectoire en permanence. La fourche de 34 mm est munie de protections par soufflet, comme au bon vieux temps. La selle compense un peu la fermeté des deux amortisseurs. Le comportement global est sain et la trajectoire conservée même sur mauvais revêtement.

Fonctionelle

Une moto de balade, mais aussi de ville au quotidien, pour ceux qui veulent rouler différent et plus chic qu'avec une Yamaha YBR ou une CBF Honda...

Le freinage est bon, avec un disque avant pincé par un étrier double piston donnant entière satisfaction aussi bien en puissance qu'en filling et c'est un des atouts sur cette Bullit Cooper. L'arrière reste confié à tambour qui est juste là pour ralentir.

Pour ceux qui veulent plus de sport, Bullit propose la CooperS avec de nombreuses différences; mais c'est une autre histoire et un autre essai...

Enfin un challenger à Mash !

Voilà enfin une 125 Vintage venir contester le quasi-monopole de Mash dans cette cylindrée. Trois ans après la sortie de Seventy, la Bullit Cooper dispose des mêmes atouts et un petit avantage sur le plan de l'esthétique, voire d'une meilleure finition et un meilleur freinage. Une Cooper qui va rapidement faire sa place sur le marché français, vu l'engouement pour le Vintage.

Avis de la rédaction sur Bullit Cooper
16.8/20
Voilà enfin une 125 vintage qui vient contester le quasi-monopole de Mash sur le segment rétro dans cette cylindrée. Trois ans après la sortie de la Seventy, la Bullit Cooper dispose des mêmes atouts et d'un petit avantage sur le plan de l'esthétique, voire d'une meilleure finition et un meilleur freinage. Une Cooper qui va rapidement faire sa place sur le marché français, même si le réseau de Mooof/Neco, qui compte une centaine de concessions en France, est moins étoffé que celui de la Sima.
Look anglaisPrixAgrémentFacilitéMoteur volontaireFreinage
Impossible de démarrer le moteur sur la béquilleEclairage modesteRayon braquage
Les chiffresPrix1 999 €Puissance8,3 kW à 10000 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis16/20Look20/20Prix20/20Equipements12/20
 
2 commentaires - Bullit Cooper
  • avatar
    LEVIDENCE -

    Ils font la même pour homme (en 1100cm3) ?

  • avatar
    delco57 -

    Pour les motards débutants ou occasionnels espérons que le ramage sera au niveau du plumage...!
    On critiquait bien les japonaises au début.
    Mais c est un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]