Benelli TRK 502
Essai
16 septembre 2017
Bullit Hero
Essai
09 septembre 2017
Harley-Davidson Street Rod 750
Essai
02 septembre 2017
Honda SH 125i Euro4
Essai
19 août 2017
Yamaha MT-10 2017 Euro 4
Essai
12 août 2017
Kawasaki Versys-X 300
Essai
29 juillet 2017
Kymco Like 125 2017
Essai
22 juillet 2017
Bmw R 1200 GS 2017
Essai
15 juillet 2017
Indian Roadmaster Euro4
Essai
08 juillet 2017
TGB Blade 600 LT EPS
Essai
01 juillet 2017
Masai Scrambler 125 E4
Essai
24 juin 2017

Bmw C 650 GT 2016

Bmw C 650 GT 2016

Les photos de l'essai

publié le 5 mars

Lancé en 2012 en deux versions, le maxiscooter BMW est totalement repensé pour cette fin 2015. Traction control, qualités des plastiques et finition, les manques de la première mouture sont gommés. Mais ce n'est pas tout...Lorsque BMW est revenu sur le marché du scooter en 2012 - le C1 n'a été produit qu'entre 2001 et 2003 - ce fut non pas avec un modèle mais deux, ou plutôt deux versions du même modèle pour être précis. Le C 650 GT était l'anti-Burgman 650, un modèle confortable et statutaire, et le C 600 Sport, sportif donc et techno, censé représenter un véritable épouvantail au TMax, voire un "TMax Killer". Mais les ventes n'ont pas été à la hauteur et une cure de jouvence s'imposait. Voici pour commencer l'essai du C 650 GT.

Légère évolution esthétique

Les modifications esthétiques sont plus flagrantes sur la version Sport du C 650 de BMW. Sur le C 650 GT, on note toutefois un design du guidon et de l'instrumentation revu, tandis que l'arrière monte en gamme avec l'adoption d'un feu arrière hérité de la K 1600 GT.En revanche, sur les tiges des rétroviseurs, deux triangles font leur apparition, ce sont les témoins lumineux du Side View Assist qui virent à l'orange lorsqu'un véhicule se trouve dans l'angle mort. Il fait aussi office de répétiteur de clignotant pour prévenir le conducteur du véhicule situé dans l'angle mort de notre intention de tourner. Ce système d'aide au changement de file fonctionne grâce à 4 capteurs à ultrasons répartis autour du véhicule, deux près de la roue avant et deux autres sous le feu arrière. Un vrai gage de sécurité, malheureusement optionnel comme l'éclairage diurne à led, contrairement à l'ABS et à l'antipatinage ASC, présents de série.Le silencieux du pot d'échappement a lui aussi été modifié : plus long, il couvre mieux la jante et donne un look plus premium au C 650 GT. Enfin, on apprécie le nouveau traitement de surface de certains éléments plastiques nettement plus qualitatif que sur l'ancienne version.On salue le frein de parking qui se serre automatiquement lorsque l'on déploie la béquille latérale et la nouvelle cinématique de la béquille centrale. Deux évolutions qui simplifient et sécurisent le stationnement de ce scooter de 261 kg tous pleins faits.

Des nouveautés bienvenues

Pas de révolution côté freinage même si l'ABS utilise maintenant une centrale Bosch 9.1. Le renouveau est plutôt à chercher côté moteur, transmission et amortissement : plus souple, le combiné arrière offre un confort accru mais sans aucune perte de rigueur, même à vitesse très élevée.La motorisation a subi un léger lifting pour répondre aux normes Euro 4. Si la puissance reste équivalente, il perd un peu de couple. Mais la nouvelle cartographie et les modifications opérées au nouveau de la transmission favorisent les départs arrêtés et les reprises : pas sûr qu'on ait perdu au change. Et pour couronner le tout, le nouveau silencieux sonne mieux. Plus grave, plus rond, il rend enfin hommage aux prestations dynamiques du scooter BMW.

A bord, on est toujours aussi bien installé. La selle a été revue et grimpe de quelques cm - une selle basse (785 mm) est disponible en option - pour s'établir à 805 mm. Mais sa forme bien échancrée permet de poser les pieds au sol sans souci. Le dos est très droit mais on a le choix pour la position des pieds. On peut opter pour une conduite très cruising en allongeant les jambes vers l'avant, plus urbaine en rapprochant les pieds sous les genoux ou plus sportive en les positionnant plus en arrière encore. Le dosseret très haut maintient particulièrement bien et fait remonter beaucoup d'informations sur le comportement du train arrière. L'autre spécialité de BMW n'est pas loin.

Quelle efficacité !

L'évolution moteur-transmission-échappement et les modifications opérées sur l'amortissement sont sensibles. Sur autoroute, on est absolument bluffé par le comportement du C 650 GT, y compris lorsque la vitesse devient très élevée. La stabilité est au rendez-vous et la protection offerte par le carénage et le pare-brise que l'on aura pris soin de monter électriquement est vraiment très bonne. Le freinage rassure et l'assise permet d'envisager sans souci de faire de longues distances.Sur route, son comportement se révèle particulièrement sain. Il faut, bien sûr, garder à l'esprit que l'on est assis sur un scooter de plus de 260 kilos mais il est très facile. On se prend alors vite au jeu et on enchaîne les grandes courbes comme les petits virages dans une certaine décontraction. La boîte CVT revue et corrigée permet de vigoureuses sorties de courbe. Tellement vigoureuses d'ailleurs que l'on apprécie l'intervention de l'antipatinage lorsque le revêtement n'est pas optimal ou que la chaussée est humide. L'ASC est particulièrement doux lorsqu'il se met en fonction. Il ne coupe pas brutalement les gaz comme sur les anciennes 1200 GS par exemple. Il laisse une certaine liberté au pneu arrière qui peut glisser légèrement avant de reprendre du grip sans brutalité. C'est très efficace.C'est en ville que le C 650 GT pourrait surprendre le plus. Non seulement son poids ne se fait absolument pas sentir, mais son agilité est assez exemplaire. On se faufile sans problème dans le flot de la circulation, bien aidé par les bonnes reprises moteur, appréciables pour s'extraire du trafic. La largeur du guidon peut faire peur mais la maniabilité qu'il confère au C 650 GT en fait plus un allié qu'une plaie. Quant au système de surveillance des angles morts, qui se déclenche entre 25 et 80 km/h, il pourrait devenir difficile de s'en passer tant il permet de gagner en sérénité. C'est non seulement pratique dans les bouchons mais aussi sécurisant sur les voies qui n'ont de rapides que le nom.

Un parfait commuter

Contrairement à ce que pourrait laisser croire sa dénomination GT, on imagine mal une personne qui cherche un engin pour le voyage au long court au guidon de ce maxiscooter. Non qu'il en soit incapable mais il serait presque dommage de le limiter à de longues portions d'autoroute. Polyvalent, facile, confortable, sécurisant, et qui plus est, irréprochable en matière de qualité perçue, il s'adresse aux commuters qui envisagent aussi de partir en week-end sans quitter l'univers du premium automobile. Quant à son système Side View Assist, couplé aux feux de jours automatiques à led dans un Pack sécurité à 495 €, il ne représente qu'une petite dépense pour un énorme gain en matière de sécurité.

Avis de la rédaction sur Bmw C 650 GT 2016
17.6/20
Lors de notre essai réalisé dans la région de Valence en Espagne, nous avons eu l'occasion de tester les différents aspects du nouveau BMW C 650 GT. On a maintenant de quoi dresser le portrait robot de celui à qui il semble s'adresser. Contrairement à sa dénomination GT, on imagine mal une personne qui cherche un engin pour le voyage au long court au guidon de ce maxiscooter. Non qu'il en soit incapable mais il serait presque dommage de le limiter à de longues portions d'autoroute. En revanche, au regard sa très grande polyvalence, celui qui recherche un engin facile, confortable, sécurisant, et qui plus est, irréprochable en matière de qualité perçue pour aller travailler le matin, rentrer le soir et pourquoi pas partir en week-end la fin de la semaine venue devrait regarder d'un œil attentif le nouveau C 650 GT car il est aujourd'hui le seul à réunir tous ces critères avec une qualité de finition digne de l'univers du premium automobile. Et un système de détection de véhicule dans les angles morts : une option, certes, mais couplée aux feux de jours automatiques à led dans un Pack sécurité à 495 €. Une petite dépense au regard des 11.650 € réclamés sans option mais un énorme gain en matière de sécurité.
Qualité perçueMoteur vigoureuxSonorité du pot enfin à la hauteurEquipement de série
Prix élevésOption qui font décoller la factureEvolution trop timide du design
Les chiffresPrix11 655 €Puissance44 kW à 7500 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur20/20Chassis20/20Look16/20Prix12/20Equipements20/20
 
1 commentaire - Bmw C 650 GT 2016
  • avatar
    papyclod -

    Moi qui possède une BMW 650 LS des années 82 qui roule toujours, quel changement !
    Sacrée machine quand même, un peu chère.... Elle ne devrait pas dépasser les 10000 euros, ce qui n'est pas le cas et c'est dommage ! On peut toujours rêver.....

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]