Bmw K 1600 GT 2017
Essai
30 septembre 2017
NIU N1S Civic
Essai
23 septembre 2017
Benelli TRK 502
Essai
16 septembre 2017
Bullit Hero
Essai
09 septembre 2017
Harley-Davidson Street Rod 750
Essai
02 septembre 2017
Honda SH 125i Euro4
Essai
19 août 2017
Yamaha MT-10 2017 Euro 4
Essai
12 août 2017
Kawasaki Versys-X 300
Essai
29 juillet 2017
Kymco Like 125 2017
Essai
22 juillet 2017

Benelli TRK 502

Benelli TRK 502

Les photos de l'essai
Benelli TRK 502
20

publié le 16 septembre

On croirait ce maxitrail tout droit sorti d'une usine européenne et en partance pour un ride autour du monde. Et bien non, voilà la  Benelli TRK 502, une 500 cm3 trail quisera disponible en deux versions : routière ou aventure qui nous propose enfin un Trail de moyenne cylindrée équipé comme un maxitrail !

Depuis 2005 Benelli fait partie du groupeQian Jiang, le premier constructeur de deux-roues chinois avec 1.200.000 véhicules produits par an. La marque a conservé son bureau d'études et de conceptions à Pesaro en Italie. Le virage a été adopté depuis 3 ans avec une montée en qualité, en finition et de nouvelles motorisations liées au renouvellement de la gamme. 

La TRK impressionne, mais...

Un avant très Ducati Multistrada avec son museau pointu et ses feux à leds, une ligne de Triumph Tiger avec son cadre tubulaire et son bras oscillant double tube, un peu de BMW GS avec son gros réservoir échancré et même une bulle de KTM adventure..., la Benelli s'est inspirée du meilleur pour cette TRK et ne s'en cache pas. A l'opposé de la simplicité de la Honda CB500X, la marque italo-chinoise a misé sur un engin cossu et valorisant qui ne trahit en rien sa cylindrée. On la prend pour une grosse alors que ses concurrentes directes passent pour de grosses 125! La TRK mise aussi sur l'aventure avec ses équipements d'origine pour les bagages et ses protections grands raids 

Le pilote est totalement intégré à la moto et une fois installé au guidon, on se croit sur une BMW GS avec les genoux qui s'insèrent dans le réservoir. Les pieds se posent à plat au sol, (pilote 1.75m) ce qui est rare pour un trail, mais agréable pour le contrôle de la moto quand on débute et la ville. Avec une selle à 815 mm, la position est très sénatoriale avec un guidon assez haut revenant vers l'arrière et d'une bonne largeur pour un total contrôle. Les repose-pieds positionnent les jambes à 90° très reposante pour les longs parcours ! La protection est très correcte avec des protège-mains et un pare-brise avec déflecteurs efficace mais pas réglable. 

Moteur volontaire

Le bicylindre en ligne de 500 cm3 est efficace et surprend par sa réactivité. Deux zones d'utilisation avec : de 4 à 7000 tours, un comportement de roulage mais déjà performant du fait de son couple maxi de 45 Nm obtenu dès 5000 trs./min. La zone de 7000 à 9000 tours est destinée à une conduite plus sportive, mais pas forcement plus efficace. Les vibrations se font alors plus présentes. Ce twin est coiffé avec une culasse 8 soupapes, double arbre et alimenté par injection. Il développe 35 kW à 8500 tours/min et répond donc au A2 sans bridage. La moto prend 175 km/h en pointe et affiche une consommation très raisonnable qui ne dépasse pas le 5 L/100km sans la ménager. De quoi dépasser les 400 kms avec son réservoir de 20 litres.

Avec ABS déconnectable

Double disque avant, étriers 4 pistons à montage radial, voilà de quoi assurer un excellent freinage parfaitement dosable pour les 213 kg de l'engin. L'arrière est un bon stabilisateur pour les entrées en courbe. L'ABS arrière se déclenche facilement, mais celui de l'avant n'est pas du tout intrusif. Le levier est réglable et l'ABS déconnectable pour le tout-terrain...

La Benelli est super bien équipée de série. Le porte-bagages tubulaire intègre aussi les supports valises d'origine. Tout comme les protections de carter. On ajoute une prise USB, les warning, le coupe-contact et une instrumentation complète et lisible.

La moto est vendue aussi avec les deux valises de 33 litres et le top-case  52 litres Givi Trekker pour 800€ de plus. Elle est alors prête pour l'aventure... et le duo est tout confort pour le passager qui dispose d'une bonne place.

Une moto au très bon comportement routier, bien chaussée et polyvalente. On peut s'offrir un maxitrail sans avoir le permis A ni dépenser une fortune.

Avis de la rédaction sur Benelli TRK 502
17.6/20
Elle nous avait séduits au salon de Milan 2015 et nous attendions avec impatience cette Benelli TRK 502 qui venait défier la Honda CB 500 X sur ce créneau des trails permis A2, avec un gabarit bien plus généreux et statutaire. Après l'essai, on peut dire que cette TRK est reçue à l'examen, et même avec mention car elle réussit le pari de rendre abordable et facile un concept habituellement réservé aux gros maxitrails. Pour ne rien gâcher, elle joue franchement la carte de l'équipement, même si le tarif en pâtit un peu et se montre moins concurrentiel que d'autres modèles Benelli. La version avec sacoches et top-case Givi Trekker à 7390 € est d'ailleurs séduisante, seulement 800 € plus chère. Le moteur est excellent et se sort de tous les usages. Le châssis est costaud et s'appréhende à l'usage pour une efficacité optimale. Il reste encore quelques petits détails de finition qui peuvent être améliorés mais cette TRK 502 s'ouvre la route du succès, du moins le mérite-t-elle en offrant du style, de l'allure et de l'équipement abordables par tous et toutes.
Moteur dynamiqueTenue de routeHauteur de selleEquipementFacile à piloter
Soudure cadreSelle dure
Les chiffresPrix6 590 €Puissance35 kW à 8500 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur20/20Chassis16/20Look16/20Prix16/20Equipements20/20
 
8 commentaires - Benelli TRK 502
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]