Honda CB 1100 RS Euro4
Essai
18 novembre 2017
Triumph Street Triple 765 S
Essai
11 novembre 2017
MagPower Bombers
Essai
04 novembre 2017
KTM Duke 390 2017 Euro 4
Essai
28 octobre 2017
Ducati Monster 797
Essai
21 octobre 2017
Bmw K 1600 GT 2017
Essai
30 septembre 2017
NIU N1S Civic
Essai
23 septembre 2017
Benelli TRK 502
Essai
16 septembre 2017
Bullit Hero
Essai
09 septembre 2017
Harley-Davidson Street Rod 750
Essai
02 septembre 2017

Benelli BN302

Benelli BN302

Les photos de l'essai
Benelli BN302
20
Diaporama

publié le 16 avril

Le permis A2 impose de rouler avec une moto ne dépassant pas 35 kW pendant deux ans avant de pouvoir passer en A. Plutôt que de s'offrir une 600 bridée d'occasion; pourquoi ne pas opter pour une 300, facile et amusante à souhaits. D'ailleurs tous les constructeurs y viennent... Dans la catégorie sport ludique, voici la Beneli BN03 qui ne montre absolument pas sa cylindrée et peut finalement séduire tous et toutes.

En effet, la Benelli n'avoue en rien ses 300 cm3. On dirait même un clone de ER-6. Il est indéniable que le constructeur Italien, aux mains du groupe Keeway s'est inspiré d'une des stars du segment des middle-size : la Kawasaki ER-6.

Inspiration verte

Le double optique superposé, le pot d'échappement à sortie basse, le bras oscillant double tube ou l'amortisseur arrière latéral sont caractéristiques de la Kawasaki. Mais Benelli a voulu se distinguer en élevant l'équipement d'un cran. Double disque avant avec étriers 4 pistons, fourche inversée réglable et amortisseur arrière à réglage hydraulique par molette et pression d'air sont là pour faire la différence. Le châssis est très classique avec un double tube latéral entourant le moteur caché également dans sa partie inférieure par un petit sabot.

Même à l'arrêt, la Benelli est facile. Déjà la hauteur de selle de 785 mm la rend accessible à tous et toutes, la position est droite, assez peu portée sur l'avant avec un guidon rehaussé en alu à section variable.

La selle est assez fine avec une assise ferme mais le dosseret laisse de la place pour se reculer.

Superbe finition

Le finition est haut de gamme avec les commandes réglables, des repose-pieds pilote et passager, repliables et caoutchouté, ainsi qu'un bouchon d'essence type aviation.

Sous les yeux une belle instrumentation, éclairée en bleu la nuit avec un compte-tours central et une fenêtre numérique affichant vitesse, jauge essence à segments, totalisateurs, montre et température moteur.

Coté moteur Benelli a coupé son 600 4 cylindres en deux. Voici donc un bicylindre double arbre, 4 soupapes qui nous propose 37 chevaux à 11 500 tr/mn, offrant un bon couple de 27 Nm à 9000 tr/min. Ce 300 démarre promptement et grimpe agréablement dans les tours accompagné par le feulement réjouissant de l'échappement. 

Ce bloc 4 temps se montre souple en bas et rageur au-dessus des 6000 tr/min. Un double jeu qui facilitera la prise en mains des débutants. 

Pour ceux qui recherche la performance, on accroche 170 km/h au compteur, soit un bon 155 km/h chrono, de quoi être à l'aise sur l'autoroute, même si ce n'est pas là où elle excelle.

Agile, facile, tactile

Son terrain de jeu sera plus sur petites routes ou la ville. La Benelli s'y montre facile. On se régale donc sur les routes de campagnes où la Benelli se fait joueuse, bien aidé par sa monte pneumatique Pirelli Angel. On évolue entre 6 et 9000 tr/min pour tirer la quintessence de son moteur et jouer la meilleure efficacité. La boite 6 rapports est excellente et l'embrayage souple. 

Même si elle affiche un poids élevé avec 185 kg en ordre de marche, elle est parfaitement équilibrée, braque correctement. La mise sur l'angle est précise avec un freinage puissant et bien réparti. Ce double disque avant de 300 mm pincés par des étriers 4 pistons et bien secondé par le disque arrière de 240 mm. En plus les commandes sont réglables.

A ce petit jeu, même maniée de façon virile, la Benelli consomme peu. Nous avons réalisé 4,2 l/100 km lors de cet essai mixte sur 300 km.

Une bonne affaire

A ce tarif, la Benelli a de quoi séduire car bien mieux équipée que la concurrence tout en disposant d'un moteur réjouissant dan sels tours et facile en balade. Une moto à découvrir et qui se montre attachante.

Avis de la rédaction sur Benelli BN302
16/20
A ce tarif, on peut soit viser une occasion bridée qui sera plus coûteuse en carburant et en entretien, mais aussi plus chère à assurer. Il n'y a également que 1200 € d'écart avec une ER-6 ou une MT-07 neuve qu'il faudra aussi brider. La clientèle jeune permis A2 préfère une 650 cm3 que ces 300 cm3 qui n'ont pourtant rien de petites motos et c'est bien dommage. L'avenir de ce marché sera peut-être davantage tourné vers les débutants permis A, qui ont donc plus de 25 ans et qui ne veulent pas une trop grosse moto, mais qui soit économique, belle et bien équipée.
Gabarit valorisantFinitionEquipement haut de gammeMoteur expressifFreinage parfaitFacile à piloterAutonomie
Train avant léger à haute vitesseLigne copie ER-6Marque à relancer
Les chiffresPrix4 290 €Puissance27 kW à 11500 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis16/20Look16/20Prix16/20Equipements16/20
 
12 commentaires - Benelli BN302
  • avatar
    krakal -

    Voilà le type de cm3 à oublier,,,,,
    très loin d'une simple 600 sorti de votre plateau Permis....
    et trop faible pour découvrir les vraies joies du 2 roues.
    Un seul conseil,,,,commencez à un bon 600 cm3 basique,
    puis si vous le pouvez , prenez la moto de vos rêves, de vos envies !
    Oubliez ce 300 cm3 au plus vite !

  • avatar
    BOSQUITO -

    Non mais c'est quoi ce délire ???Il y a déjà assez de tarés qui roulent des 2RM sans permis...Si vous voulez rouler en moto...Passez votre permis...Vous trouvez qu'on est pas assez dans la ligne de mire ???

  • avatar
    Droititude -

    170 KMH soient 155 chrono ?????? N'importe quoi !

  • avatar
    Gabuzo06 -

    D'après la vidéo que j'ai vue sur Youtube, la 6ème est plutôt "assise" et aurait mérité d'être juste un peu plus courte. Quand aux 176 km/h du compteur, d'après l'article, il faudrait les baisser à 140 km/h. Il serait préférable que le compteur (électronique) soit plus exact, sinon c'est une chouette machine, avec un prix abordable.

  • avatar
    EXCALIBUR1 -

    Super
    Il faudrait que les quinqua dotés d'un permis de voiture puissent l'acquérir sans passer le permis de moto, mais seulement avec 10 leçons de conduite, ça aurait pour effet de relancer la fab de ce type de moto même en 250 cc ce serait sympa, et ça pourrait créer des emplois chez les garages moto en mécanos, les quiqua sont sympa, de plus ils n'ont plus la rage de la vitesse mais plutôt de faire de la ballade, j'ai une Varadéro 125 cc, en côte tu te traînes, alors 250 ou 300 seraient l'idéal, messieurs de la politique vous qui voulez inverser la courbe du chômage, voilà une bonne occasion de création d'emplois

    avatar
    Jack45 -

    Je serais tout à fait d'accord, je roule aussi en Vara 125 et pour doubler c'est un peu juste et surtout à deux c'est pas top, donc OUI avec 10 ou 15 leçons de conduite ce serait idéale mais voilà nous avonc un gouvernement qui n'aime pas les motards, alors on ne verra jamais cette super idée.
    ps: et en plus c'est moins chère qu'une Vara... ou autre 125 de bonne qualité.

    avatar
    maya84 -

    Et les mecs, vous sortez d'où?? Les quinqua condamnés à la promenade? J'ai 68 ans, une mauvaise 800 GS, et je la mets en jeu si un blaireau en 1000 kawa veut essayer de me doubler sur mes routes de Provence!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]